Pierre Legendre (1930)

De Wikimanche

Pierre Legendre.

Pierre Legendre, né à Villedieu-les-Poêles le 15 juin 1930, est un historien du droit et psychanalyste de la Manche, enseignant de profession.

Il est professeur émérite à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne.

Biographie

D'abord expert en économie auprès d'institutions internationales, telles que l'Unesco, Pierre Legendre soutient en 1957 une thèse en histoire sur le droit romain et le droit canonique [1]. La même année, il est reçu à l'agrégation à l'université de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Parallèlement, il se forme à la psychanalyse, ce qui l'amène à travailler sur les fondements langagiers des sociétés humaines. La conjugaison de ses études de droit et de psychanalyse l'amène à fonder une nouvelle discipline qu'il nomme l'anthropologie dogmatique [2].

En 1997, critiquant ce qu'il appelle « l'homosexualisme », il est parfois taxé de conservatisme et même d'homophobie [3]. D'autres, tel Pierre Assouline, voient en lui l'une des pensées « les plus stimulantes qui soient » [4]. Alain Rubens en fait « l'un de nos chercheurs les plus féconds et les plus audacieux » [5].

Ouvrages

  • La Pénétration du droit romain dans le droit canonique classique, thèse pour le doctorat, Imprimerie Jouve, 1964
  • Histoire de l'Administration, de 1750 à nos jours, éd. PUF, 1968
  • L'Amour du censeur. Essai sur l'ordre dogmatique, éd. Le Seuil, 1974
  • Jouir du pouvoir. Traité de bureaucratie patriote, éd. de Minuit, 1976
  • La Passion d'être un autre. Étude sur la danse, éd. du Seuil, 1978
  • Leçons II. L'Empire de la vérité. Introduction aux espaces dogmatiques industriels, éd. Fayard, 1983 ; nouvelle édition augmentée en 2001
  • Leçons IV. L'Inestimable Objet de la transmission. Étude sur le principe généalogique en Occident, éd. Fayard, 1985 ; nouvelle édition augmentée en 2004
  • Leçons IV, suite. Le Dossier occidental de la parenté. Textes juridiques indésirables sur la généalogie, éd. Fayard, 1988
  • Leçons VII. Le Désir politique de Dieu. Étude sur les montages de l'État et du droit, éd. Fayard, 1988
  • Leçons VI. Les Enfants du texte. Étude sur la fonction parentale des États, éd. Fayard, 1992
  • Leçons VIII. Le Crime du caporal Lortie. Traité sur le Père, éd. Fayard, 1994
  • La Fabrique de l'homme occidental, Paris, Mille et une nuits, 1996.
  • Leçons III. Dieu au miroir. Étude sur l'institution des images, Paris, Fayard, 1997.
  • Dir., Du pouvoir de diviser les mots et les choses. Travaux du Laboratoire européen pour l'étude de la filiation (2), Yves Gevaert éditeur, 1998
  • De la société comme texte. Linéaments d'une anthropologie dogmatique, éd. Fayard, 2001.
  • Ce que l'Occident ne voit pas de l'Occident. Conférences au Japon, éd. Mille et une nuits, 2004
  • La Balafre. À la jeunesse désireuse… Discours à de jeunes étudiants sur la science et l'ignorance, éd. Mille et une nuits, 2007
  • Dominium mundi. L'Empire du management, éd. Mille et une nuits, 2007
  • Leçons IX. L'Autre Bible de l'Occident : le monument romano-canonique. Étude sur l'architecture dogmatique des sociétés, éd. Fayard, 2009
  • Le Point fixe, éd. Mille et une nuits, 2010
  • Argumenta dogmatica, éd. Fayard, 2012
  • Fantômes de l’État en France, éd. Fayard, 2015
  • Leçons X. Dogma. Instituer l'animal humain : Chemins réitérés de questionnement, éd. Fayard, 2017
  • Le Visage de la main, éd. Les Belles Lettres, 2019

Distinction

  • Directeur d'études honoraire à l'École pratique des hautes études, section des sciences religieuses.

Notes et références

  1. Pierre Legendre, « La pénétration du droit romain dans le droit canonique classique », Université de Paris, Faculté de droit et des sciences économiques, 1957 (lire en ligne).
  2. Pierre Legendre, « Anthropologie dogmatique, définition d'un concept », Annuaires de l'École pratique des hautes études, t. 105, 1996, p. 23-43 lire en ligne).
  3. Charles Mopsik, Le Sexe des âmes : aléas de la différence sexuelle dans la cabale », éd. de l'Éclat, 2003, p. 21.
  4. Pierre Assouline, « Quand Pierre Legendre sonne le tocsin », blog La République des livres, le monde.fr, 19 février 2009 (lire en ligne).
  5. Alain Rubens, « Le dernier penseur à contre-courant », L'Express, 1er mars 2005 (lire en ligne).