Pic vert

De Wikimanche

Le pic vert (lat: picus viridis) affectionne les vergers, bosquets et haies de la Manche.

Pic vert femelle

Description

Encore appelé oiseau de pluie ou pleupleu, le pic vert a la grosseur d'un geai Son plumage est vert et jaune. Il semble coiffer d'un béret d'un rouge éclatant. Le mâle présente, de chaque côté du bec, une tache rouge encadrée de noir que l'on pourrait prendre pour une moustache. Chez la femelle, la moustache est entièrement noire.

La langue du pic vert comme celle du pic épeiche est effilée, très longue, visqueuse. L'extrémité de la langue est couverte de petits crochets. Elle peut-être projetée loin en avant.

Les tarses sont courts et les doigts pourvus d'ongles. Deux sont dirigés en avant et deux en arrière, ils leurs permettent de grimper facilement aux arbres. Ils prennent appui sur les plumes de la queue.

Habitat

L'espèce affectionne les vergers, les bosquets, les haies avec des arbres. Il vit aussi en lisières de forêts et dans les bois clairs, situés à côté de prairies qui lui sont indispensables. On le trouve également dans les parcs et les grands jardins.

Comportement

Quand il s'éloigne, le pic semble ricaner. Le pic chante toute l'année. C'est un oiseau qui excelle dans l'art de grimper ; pour ce faire, il enfonce ses ongles recourbés dans l'écorce des arbres , prend appui sur sa queue et effectue des petit sauts.

Alimentation

Le pic vert se nourrit principalement à terre. Il avance sur le sol en sautillant à la recherche de fourmilières dans lesquelles il creuse un trou avec son bec et y introduit sa langue engluant ainsi les insectes et leurs larves.Il ne dédaigne pas les graines et les baies.

Chant

Le pic vert picasse, pleupleute.

Reproduction

Dès le début d'an, les couples explorent et commencent à percer plusieurs trous dans des bois tendres.

Vers la fin d'avril, le couple creuse une cavité de 50 centimètres de profondeur, dans un tronc d'arbre. La femelle y pond de 5 à 7 œufs. La couvaison est faite alternativement avec le mâle durant 15 à 17 jours.

À l'éclosion, les parents nourrissent les petits de fourmis et de leurs nymphes. Les jeunes quittent la cavité au bout de trois semaines sans s'en éloigner car ils trouvent refuge dans la cavité pour la nuit.