André de Boisandré

De Wikimanche

André de Boisandré.

François Adrien Marie André de Boisandré, né à Fresville le 27 novembre 1859, mort à Paris le 17 août 1910, est un journaliste, essayiste et homme politique de la Manche.

Ancien élève de l'Ecole des Chartes, il est licencié en droit.

Il est journaliste à la Libre parole de Drumont, où il développe son antisémitisme et ses positions antidreyfusardes. Il publie plusieurs ouvrages sur ces mêmes thèmes.

Il est candidat du parti antisémite à Valognes aux élections législatives de 1902 contre le républicain Jean Villault-Duchesnois qui est réélu facilement avec 9 375 voix contre 4 884 à Boisandré.

Il est l'auteur de plusieurs brochures publiées par la Librairie antisémite, telles que le Petit catéchisme antijuif (1899), réédité plusieurs fois et notamment en 1942, pendant l'occupation allemande, et Napoléon antisémite (1900).

Il est à l'initiative du comité pour la création du buste de Jules Barbey d'Aurevilly à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Il est également à l'origine d'une campagne de presse contre son compatriote, l'évêque Albert Le Nordez.

Il meurt en 1910 d'un empoisonnement du sang, âgé de 50 ans. Ses obsèques ont lieu à Paris. Une seconde cérémonie à lieu en l'église de Fresville, où il est enterré.