Berthevin de Parigny

De Wikimanche

Saint Berthevin.

Berthevin de Parigny, né à Parigny est une personnalté catholique de la Manche.

Il serait né au village de l'Orberie [1].

Il est d'abord diacre dans la cathédrale d'Avranches [1]. Lors des invasions normandes, il se retire au Val Guerdon, dans le Maine, et vit en ermite dans une grotte [2].

Le seigneur de Laval nommé Blaize le charge de l'éducation de ses enfants, puis le prend comme intendant de sa maison [2].

Il est soupçonné d'avoir attenté à la vertu de la femme du seigneur [2]. Surveillé, jalousé, il est tué alors qu'il s'est retiré pour prier dans sa grotte. Son corps est jeté dans le Vicoin.

Légende

Selon une légende, alors que le corps de saint Berthevin est ramené à Parigny, le convoi mortuaire croise une chasse à courre. La biche poursuivie sa cache sous le chariot. Le seigneur qui mène la chasse promet de construire une église à cet endroit si on lui rend la biche. Les génisses conduisant le chariot mortuaire s'impatientent et l'une d'elles plante une corne dans le sol et la brise, libérant une source qui alimente encore Parigny. La légende dit encore que la source se rapproche de la commune chaque année d'une coudée et que ce sera la fin du monde lorsqu'elle l'aura rejointe.

L'église de Parigny présente un vitrail consacré à cette légende.

Hommage

À Parigny, une rue à son nom honore la mémoire de saint Berthevin.

Bibliographie

  • Émile-Aubert Pigeon, « Saint Berthevin de Parigny. Diacre et martyr », Mémoires de la Société académique du Cotentin : archéologie, belles-lettres, sciences et beaux-arts, impr. Alfred Perrin, Avranches, 1896, p. 77-104.(lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Frédéric Alix, Cinquante saints normands, Société d'impression de Basse-Normandie, Caen, 1933 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, Impr. Tostain, Avranches, 1845, p. 450-457 (lire en ligne).