Léon Legallais

De Wikimanche

Léon Legallais.

Léon Legallais est une personnalité économique de la Manche.

De la mégisserie au prêt-à-porter

Sans lui, la petite cité de Saint-James ne pourrait s’enorgueillir de posséder sur son territoire la célèbre société de prêt-à-porter qui porte son nom.

Léon Legallais est considéré comme le père fondateur de la SA Tricots Saint-James, connue dans le monde entier pour la qualité de ses pulls marins.

Dès le milieu du XIXe siècle, les Legallais sont une des plus importantes familles de tisserands des bords du Beuvron. L’entreprise prend son essor à partir de 1850. Elle tisse et teint alors la laine pour la revendre sous forme d’écheveaux, de pelotes, de sous-vêtements et de chaussettes à des merceries et à des magasins de bonneterie de la région.

Puis, en 1889, elle se lance dans la fabrication de chemises de laine du pays pour les marins. L’ancêtre du pull marin, qui fait toujours la fortune de l’entreprise saint-jamaise est né. Et, en 1929, Léon Legallais fonde les Filatures de Saint-James sous forme de société anonyme qui est reprise par les salariés (trois cents depuis le début des années 2000) quarante ans après la disparition du créateur.

La SA Tricots Saint-James, sous la direction de Yannick Duval est une des plus anciennes et prestigieuses entreprises du département de la Manche.

Il est maire de Saint-James au début du XXe siècle.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2891454190