Jean Baptiste Jacques Alexandre Le Boursier

De Wikimanche

Jean Baptiste Jacques Alexandre Le Boursier, né à Mortain le 11 avril 1777 et mort dans la même commune le 15 décembre 1821, est une personnalité militaire de la Manche.

Il est le fils de maître Alexandre Le Boursier, architecte et géomètre du duc d'Orléans pour le comté de Mortain.

Il s'engage comme soldat le 5 août 1792, et est intégré dans la 5e bataillon de volontaires de la Manche, qui devient par la suite 109e demi-brigade. Promu sergent dès le 15, et sert dans les armées du Nord dirigée par Charles-François Dumouriez, de l'Ouest, de la Moselle et du Rhin jusqu'au 30 mai 1799. Sergent major au sein de l'armée d'Helvétie à partir de cette date, il est blessé à la jambe et au poignet droits dans le pays des Grisons et fut nommé sous-lieutenant à l'armée du Rhin le 12 mai 1800. Admis en cette qualité aux chasseurs à pied de la garde consulaire le 11 juillet 1803, il y obtient le grade de lieutenant le 27 décembre 1803[1], et reçoit la Légion d'honneur, au camp de Boulogne, le 15 juin 1804 [2].

Employé en Autriche, en Prusse et en Pologne, il devient lieutenant en premier, après Eylau, le 16 février 1807, sert en Espagne en 1808, et entre comme capitaine, le 5 avril 1809, au 4e régiment de chasseurs, avec lequel il fait la campagne de Wagram. Chevalier de l'Empire le 25 mars 1810, il prend part à l'expédition de Russie en 1812, est nommé chef de bataillon au 10e régiment de voltigeurs le 8 avril 1813, chevalier de l'ordre de la Réunion le 28 novembre, et se trouve à tous les combats livrés par la jeune garde en Saxe et en France jusqu'à la paix de 1814 [2].

Major à la suite du 41e régiment, à la réorganisation du 1er octobre, il recoit la croix de Saint-Louis le 3 mars 1815, rentra dans ses foyers au licenciement de l'armée le 16 septembre, et obtient la pension de retraite le 30 juin 1818 [2].

Marié avec Marie Agathe Bouhier de Maubère, il a une fille, Anne Marie Agathe Le Boursier, épouse de Lucien Georges Le Verdais et mère de Georges Alexandre Leverdays, sous-préfet, et Lucien Jules Le Verdiais (1835-1854).

Notes et références

  1. Dossier de la Légion d'honneur, base Léonore Etat de services (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Fastes de la Légion-d'honneur, volume 5, 1847.