Jacques Poisson de Coudreville

De Wikimanche

Jacques Poisson de Coudreville, né à Saint-Lô le 6 janvier 1746, mort le 17 octobre 1821, est un homme politique de la Manche.

Biographie

Il est le « fils de maître Étienne Poisson, sieur de Coudreville, marchand à Saint-Lô et de demoiselle Jeanne-Germaine-Françoise Corbet ».

Lors de la Révolution de l'an VIII, il est avocat à Saint-Lô et devient successivement président du tribunal de Saint-Lô et administrateur de la Manche[1].

Le 8 septembre 1791, il est élu député de la Manche pour une première fois. Il est réélu à la Convention nationale le 5 septembre 1792 (mandat jusqu'en 1795). Il vote contre l'exécution de Louis XVI. Il est favorable à sa « réclusion pendant la guerre et à son bannissement à la paix ».

En 1795, il travaille dans le Comité des finances puis est nommé en septembre au Conseil des Anciens, avec la charge de commissaire pour la surveillance de la comptabilité. Réélu en 1797, il prend la présidence du conseil le 21 avril 1798 pour un mois, puis est nommé, en décembre 1799, membre du corps législatif jusqu'en 1803, époque à laquelle il passa en qualité de procureur-général près la cour criminelle de la Manche[1]. Il préside la Chambre des députés entre le 5 et le 20 février 1801.

À la suite de la seconde restauration, il se retire de la vie politique[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jean Chas, Biographie des faux prophètes vivans, Domère, 1821.

Lien externe