Georges Abrial

De Wikimanche

Georges Abrial, né à Paris le 2 mai 1898, mort à Vauville le 2 août 1970, est une personnalité sportive de la Manche, pionnier du vol à voile.

Biographie

Sorti de l'Institut aéronautique de Saint-Cyr, il entre comme aérodynamicien chez Levasseur, où il construit trois planeurs et avion de tourisme biplace, l'Abrial A-3 Oricou. Il se lance dans la construction d'un planeur sans queue, qu'il n'arrivera jamais à finaliser. Il se consacre ensuite plus spécialement au vol à voile, qu'il entreprend de faire connaître et de développer, tant en France qu'en Afrique française.

Georges Abrial a fait de Vauville, dans la Hague, et tout particulièrement du camp Maneyrol, l’un des tout premiers centres de vol à voile de France.

Ses travaux mondialement connus comme ses écrits pertinents et son expérience - il était un ancien de l’aéronautique de l’époque héroïque où les planeurs faisaient quelques timides vols de dizaines ou centaines de mètres tout au plus - l’avaient conduit à la présidence de l’Association française aérienne qu’il occupait encore à son décès.

Avec Alexis Maneyrol, Vauville lui doit une partie de sa notoriété mondiale dans un domaine on ne peut plus extrême et écologique, comme on ne disait pas encore, lorsque le jeune Abrial fit son premier baptême de l’air en 1904, à 6 ans.

Œuvres

  • Histoire du vol à voile à Vauville, 1951
  • Vauville, haut-lieu du vol à voile français, Aviasport, 1969