François Legallais

De Wikimanche

François Legallais, né à Granville en 1785, mort en 1864, est une personnalité de la Manche.

Le fondateur d’Arcachon

Capitaine au long cours, François Legallais se distingue en 1838 en armant le premier chalutier à vapeur [1]. Lors de ces voyages aux Indes, il remarque la beauté et la commodité du bassin d’Arcachon (Gironde) où il relâche parfois [1]. C’est là qu’il fait en 1811 la connaissance de sa future femme qui lui apporte en dot plusieurs hectares de pinèdes à Eyrac [1]. François Legallais décide de faire fructifier ce patrimoine en créant un hôtel et une station balnéaire dont la première villa est construite en 1823 [1]. Arcachon était alors inconnue.

Son promoteur a l’idée de lancer une vaste campagne de publicité. Très vite, Bordelais et Parisiens affluent dans ses pavillons de chasse et dans ses villas [1]. Et les bains de mer d’Eyrac et de la Teste deviennent à la mode.

Malheureusement, François Legallais fait faillite en 1843. Il cède son affaire à ses fils qui la relèvent assez rapidement.

Hommages

Une rue d'Arcachon porte son nom.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.