François Avoyne de Chantereyne

De Wikimanche

François Avoyne de Chantereyne, né à Cherbourg le 18 mars 1766 et mort dans la même commune le 19 septembre 1837 [1][2], est un homme politique de la Manche, négociant de profession.

Il est conseiller général de la Manche de 1802 à 1833. Il est d'abord nommé en 1802 (sorti par tirage au sort), puis renommé le 20 septembre 1812 et le 27 avril 1815 pendant les Cent-Jours [3]. Il est ensuite élu conseiller général du canton de Cherbourg en 1833, poste qu'il conserve jusqu'à sa mort en 1837 [3]. C'est le premier conseiller général du canton historique de Cherbourg.

Il a été président du tribunal de commerce de Cherbourg[3].

Membre de la Fidèle maçonne, il épouse Émilie Caubisson La Tourelle, parente de plusieurs « frères » [4].

Il ne faut pas le confondre avec son père, Gilles-Pierre Avoyne de Chantereyne (1728-1789), receveur de l'amirauté à Cherbourg et cofondateur de la Société nationale académique de Cherbourg et son frère Victor Avoyne de Chantereyne (1762-1834), avocat et procureur.

Notes et références

  1. Acte de baptême - État civil de Cherbourg.
  2. Acte de décès n° 492 - État civil de Cherbourg.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  4. Éric Saunier, Révolution et sociabilité en Normandie au tournant des XVIIIe et XIXe siècles : 6000 francs-maçons de 1740 à 1830, Publications de l'Université de Rouen, 1998.