Eugène Lanti

De Wikimanche

Eugène Lanti.

Eugène Lanti, de son vrai nom Eugène Adam, né à Néhou le 19 juillet 1879 et mort à Mexico (Mexique) le 17 janvier 1947, est un homme politique de la Manche, enseignant de profession.

Il est le fondateur de l'«anationalisme » et un promoteur ardant de l'espéranto.

Ses idées radicales lui valent le surnom de « L'Anti-Tout », dont il tire son pseudonyme.

Biographie

Fils d'un charpentier-sabotier, Eugène Lanti apprend la menuiserie à Bricquebec et Valognes. Il devient ébéniste à Rouen puis Paris où il s'installe définitivement en 1903. Il suit des cours de langues et de sociologie et devient professeur de travaux manuels dans un lycée technique à 31 ans.

Il découvre l'anarchisme lors d'une conférence de Sébastien Faure (1858-1942) à Rouen.

En 1914, il est mobilisé comme infirmier au sein du Xe corps d'armée, regroupant les régiments manchois et bretons. Il prend part à la défaite de Charleroi, à la retraite de l'armée française jusqu'à la Marne, puis aux combats de Champagne.

Il adhère au Parti communiste. mais un voyage en URSS en 1922 le déçoit. Il rend sa carte en 1928.

Il milite pour l'espérantisme, dont il devient l'un des plus brillants théoriciens. Il est l'un des fondateurs de la Sennacieca Asocio Tutmonda (SAT), l'Association mondiale anationaliste, qu'il préside de 1921 à 1933.

Il se marie en 1934 avec Ellen Kate, suffragette anglaise.

Il voyage beaucoup en solitaire. Il visite le Portugal et l'Espagne en 1936, le Japon en 1937, l'Australie et la Nouvelle-Zélande en 1938, l'Urugunay, l'Argentine et le Chili en 1939 et le Mexique en 1940, où, atteint d'un tumeur au cerveau, il décide de se suicider.

Œuvres

  • For la Neutralismon ! (À bas le Neutralisme !), 1921
  • La Laborista Esperantismo (L'Espérantisme ouvrier), 1928
  • Le Manifeste des Anationalistes, 1931

Notes et références


Lien interne

Liens externes