Cimetière militaire américain de Montjoie-Saint-Martin

De Wikimanche

(Redirigé depuis Cimetière militaire américain (Montjoie-Saint-Martin))
Vue générale.

Le cimetière militaire américain est situé sur la commune de Montjoie-Saint-Martin au lieu-dit Bel-Orient. On le situe souvent à tort à Saint-James.

D’une superficie de 12 hectares, il est construit sur le site provisoirement établi après la Libération de la région le 2 août 1944.

Histoire

Commémoration de mai 1994

Après la guerre, quand les cimetières temporaires sont désaffectés, les dépouilles des soldats américains morts au combat sont regroupées dans des cimetières permanents à la demande des familles.

Le terrain est concédé à perpétuité au gouvernement américain par le gouvernement français en reconnaissance des sacrifices consentis lors de la libération de l’Europe.

La cérémonie d’inauguration du cimetière, à l’issue de son achèvement, a lieu le 20 juillet 1956.

En mai 1994, pour le 50e anniversaire du Débarquement, 4 410 enfants des écoles de la région prennent part aux cérémonies du souvenir. Ils font s'envoler autant de pigeons porteurs de messages vers l'Angleterre[1].

Le 17 octobre 2013, le cimetière rouvre ses portes aux visiteurs après seize jours de fermeture administrative exceptionnelle à cause du blocage budgétaire américain. [2]

Le 26 mai 2014, pour le Memorial Day et à l'occasion du 70e anniversaire du Débarquement, 1 700 écoliers du Sud-Manche et de l'Ille-et-Vilaine déposent une rose sur chaque tombe, en présence de deux survivants du conflit : John Roman et Franck Towers [3].

Description

Le cimetière américain.

Dans ce lieu se trouve un mémorial en granit composé d’un vestibule, d’une tour (d’où l’on aperçoit le Mont Saint-Michel par temps clair), d’une salle mémoriale et d’une chapelle.

Le cimetière regroupe 4 408 tombes de GI's mort à l'été 1944 : 4 327 tombes latines et 81 étoiles de David [4]. Parmi elles, on trouve la sépulture de Robert Meltzer, assistant de Charlie Chaplin sur le Dictateur, engagé dans les Rangers et mort sous les balles ennemies à 30 ans, le 21 août 1944[5].

En bas des marches devant le mémorial, le Mur des disparus porte les noms de 498 soldats inconnus qui n’ont pas été retrouvés ou formellement identifiés.

Fréquentation

Le cimetière reçoit bon an mal an de 50 000 à 60 000 visiteurs, Français à 60 %, Britanniques à 20 % et Américains à 10 % [2].

Administration

Le cimetière est ouvert tous les jours de 8 h à 17 h.

Notes et références

  1. « Memorial Day Rites Focus on D-Day Bravery », Los Angeles Times, 31 mai 1994. (lire en ligne)
  2. 2,0 et 2,1 « Les cimetières américains ont rouvert leurs grilles », Ouest-France, 16 octobre 2013. (lire en ligne)
  3. « Un Memorial Day émouvant », La Manche Libre, site internet, 26 mai 2014.
  4. Éric Bléas, « Seul cimetière américain de la Manche », Dimanche Ouest-France, 25 mai 2014.
  5. Manche Mag’, hors série, avril 2014

Lien interne