André Fauvel (1902)

De Wikimanche

André Fauvel, né à Valognes en 1902, mort en 1983, est une personnalité catholique de la Manche.

Un « éveilleur d’âmes »

André Fauvel passe toute son enfance dans l’hôtel Grandval, l’ancienne demeure de Barbey d’Aurevilly.

Au terme de ses études secondaires à l’Institut Saint-Paul de Cherbourg, il entre au séminaire et est ordonné prêtre en 1925.

Il commence son ministère comme professeur de philosophie à l’Institut libre d’Agneaux avant d’être nommé vicaire à Cherbourg. En 1930, il se voit confier la direction des œuvres diocésaines, chargé de la jeunesse féminine, puis l’aumônerie de la paroisse universitaire au sein de laquelle il acquiert rapidement une réputation «  d’éveilleur d’âmes ».

En 1939, il s’engage comme aumônier militaire. Il reprend ensuite son ministère auprès de la jeunesse rurale chrétienne. Il brave alors les autorités allemandes qui l’ont sommé de leur livrer les noms des responsables de la JAC dont il assure la diffusion clandestine du bulletin en zone occupée.

En 1947, l’abbé Fauvel est consacré évêque dans la cathédrale de Coutances et nommé au siège épiscopal de Quimper-et-Léon.

Monseigneur André Fauvel est inhumé en 1983 à Ker Maria, près de Vannes (Morbihan), où il s’était retiré.

Source

Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, éd. Eurocibles, Marigny, ISBN 2914541147.

Voir aussi