Alfred Mouchel

De Wikimanche

Alfred Mouchel, né à Tamerville le 18 décembre 1905, mort à Quettehou en 1989, est un écrivain patoisant de la Manche, éleveur de profession.

Allié à la famille Noël, les créateurs de la race bovine normande, Alfred Mouchel est lui-même un éleveur-sélectionneur réputé en sa ferme de Thybosville, au cœur du Val de Saire. Ses taureaux ont fait honneur à l’élevage normand en France et à l’étranger [1]

Ce solide paysan de Quettehou est aussi une des figures les plus hautes en couleurs de la littérature patoisante cotentinaise [1].

Il a aussi publié sous le pseudonyme d'Alfred Thybosville.

Il a collaboré à de nombreux journaux et revues notamment : La Manche rurale, Le Réveil de la Manche et La Presse de la Manche. C'est dans ce dernier journal qu'il a donné de nombreuses chroniques en patois, régulièrement signées : D'Alfred, t"as l'boujou !

À noter enfin qu’Alfred Mouchel est encore un peintre animalier et un caricaturiste.[1]

Œuvres

  • Glossaire et expressions du parler normand (Valognais et Val de Saire), s.d. (1945)
  • D'Alfred, t'as l'boujou !, recueil posthume de chroniques.
  • Bouquet rustique, Poèmes et contes en patois du Val de Saire et du bocage valognais, Association Alfred Mouchel, Quettehou, 2005.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, éd. Eurocibles, Marigny, 2001.

Voir aussi