Étienne Rebuffet

De Wikimanche

Étienne Rebuffet, né en 1922, mort en 1995, est un sculpteur de la Manche.

Après la Seconde Guerre mondiale, il vient dans la Manche pour participer à la reconstruction [1]. Il se fixe à Agneaux, où il établit son atelier et forme plusieurs jeunes sculpteurs.

Il est l'auteur du médaillon représentant l'écrivain Georges Laisney (1883-1950), inauguré en 1954, que l'on peut voir à Coutances, dans le square Georges-Lainey, sur le côté sud-est de l'église Saint-Nicolas.

À Saint-Lô, il a sculpté les deux statues installées à l'entrée du lycée Le Verrier et les bas-reliefs de l'école primaire Raymond-Brûlé. Il est également l'auteur des montants de la porte de l'ancien palais de justice, rue Dame-Denise [2]

On lui doit aussi les sculptures des stalles de la chapelle du Bon-Sauveur à Picauville-Étienville.

Il est le père du peintre-sculpteur Philippe Rebuffet, auteur de la statue de la Licorne à Saint-Lô.

Bibliographie

  • G. Hautefort, « L'exposition de sculpture d'Étienne Rebuffet à Caen », Revue du département de la Manche, n° 9, janvier 1961

Notes et références

  1. Élisabeth Marie, « La sélection des objets à protéger dans les églises de la Reconstruction : l'exemple de la Manche (1944-1974) », In Situ, n° 11, 22 juillet 2009.
  2. Philippe Bertin et Jean-Paul Viart, Dico cité illustré de Saint-Lô, R&Co, 2013.