Église Saint-Pierre (Canisy)

De Wikimanche

L'église (19e s.).

L'église Saint-Pierre de Canisy est un édifice catholique de la Manche.

La première église de Canisy était située dans l'enceinte du château.

La construction en 1894 d'une nouvelle église paroissiale dédiée à saint Pierre, plus près du bourg, n'est pas en rupture avec cette tradition de patronage seigneurial, puisque le comte Louis de Kergorlay, comme ses prédecesseurs, joue un rôle capital dans le chantier. Membre du conseil de fabrique, il finance le projet, fait don du terrain et des matériaux et participe au choix de l'architecte, en échange de la jouissance de la tribune située au-dessus de la sacristie, de la chapelle nord du transept et du caveau familial situé au-dessous. La tribune et la chapelle étaient accessibles par une porte donnant directement sur le parc du château.

L'architecte rouennais Martin René dessine un édifice de style néo-gothique, dominé en façade par un clocher-porche surmonté d'une flèche en pierre.

La nef, à vaisseau unique, est divisée en quatre travées, couvertes de fausses voûtes d'ogive.

Deux chapelles latérales forment un transept de part et d'autre de la croisée. Celle du sud abrite une statue de la Vierge à l'Enfant du 14e siècle, en calcaire polychrome, classée à titre d'objet aux Monuments historiques.

Très endommagée durant la Seconde Guerre mondiale, l'église est remise en état grâce aux subventions du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme.

Poursuivant le mécénat familial, la comtesse de Kergorlay finance en partie les vitraux réalisés par Henri Mauméjean, d'après les dessins du chanoine Pinel, en 1953. Ces derniers représentent des épisodes de la vie du Christ et des figures de saints [1].

Notes et références

  1. Le patrimoine religieux du canton de Canisy, collection Itinéraires du patrimoine, septembre 1999, DRAC de Basse-Normandie à l'initiative de la Communauté de communes du Canton de Canisy.

Liens internes

Lien externe