Église Saint-Martin (Le Lorey)

De Wikimanche

L'église

L'église Saint-Martin du Lorey est un édifice catholique de la Manche.

Il est difficile de donner une date de construction à l'édifice.

Les fenêtres datent de la fin du 15e siècle ou début 16e siècle. La charpente de la nef date de 1659. Le chœur détruit en 1944 a été reconstruit à l'identique ou presque. Il est séparé de la nef par un grand arc triomphal.

Les vitraux du chœur représentent les instruments de la passion, Saint Martin et Saint Mathieu, Saint Clair et Saint Jean. Ils sont remarquables de par leurs coloris et leur dessin.

Le clocher massif de forme carrée est placé à l'extérieur au nord entre le chœur et la nef. Il est couronné par un toit à double égout et éclairé par des fenêtres partagées par des meneaux en croix.

De chaque côté du chœur se trouve un rang de stalles en bois sculpté qui datent de la fin du 18e siècle. Elles proviennent de l'abbaye de Notre-Dame des Anges à Coutances.

Un grand crucifix en chêne, du 18e siècle domine le maître-autel. Sous la tour, la Vierge à l'enfant, en bois polychrome et en face Saint Martin en évêque et le pauvre.

Sous la tribune, le Christ aux liens en pierre date de la fin du XVe siècle. En face, une curieuse statue de Saint Clair tenant sa tête dans ses mains. Cette statue en pierre calcaire a été mise au jour dans le sol de l'église en 1976 lors de l'installation du chauffage.

La restauration du clocher

Au cours de l'année 2006, le conseil municipal a décidé de restaurer le clocher après avoir étudié ses failles :
- pierre de taille abîmée par les bombardements
- ceinture en béton sur laquelle est boulonné le beffroi
- fondations insuffisantes, maçonnerie en très mauvais état

La sonnerie du clocher était composée de trois cloches fondues en 1902, de diamètre 1 090 mm, 967 mm et 855 mm et pesant respectivement environ 735 kg, 505 kg et 352 kg. Ces cloches formaient un accord majeur fa, sol, la. Seul problème, les cloches étaient trop grosses pour le beffroi et le clocher. De plus, la plus grosse cloche était en mauvais état, seulement fixée sur son joug par quatre boulons traversant son cerveau, preuve d'une rupture sous peu de la couronne.

Cette grosse cloche sera fondue pour en créer une nouvelle plus petite, devenant la troisième cloche. Le même accord sera respecté seulement transposé d'un ton aigu sol, la, si.

Claire Marie Lucie a été bénie le 23 juillet 2006 en l'église du Lorey par Mgr Jacques Fihey, évêque de Coutances, et l'abbé Vincent Daniel, curé de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul, en présence de son parrain, l'abbé Lucien Voisin (d'où le nom Lucie) et sa marraine, Marie Courbaron (d'où le nom Marie), du maire Marcel Vigot et du conseil municipal, ainsi que de Henri Barbet, maire honoraire, et de l'association du patrimoine du Lorey. Cette cloche sonne en si, mesure 78 cm de diamètre, 81 cm de hauteur, et pèse 280 kg.

Les cloches ont été disposées différemment : les deux cloches en sol et la sont placées en partie inférieure du beffroi et la nouvelle, en si, est en partie supérieure.

Lien interne

Lien externe