Louis de Masseville : Différence entre versions

De Wikimanche

Ligne 1 : Ligne 1 :
'''De Masseville''', de son nom entier '''Louis le Vavasseur de Masseville ''', est un prêtre historien né en 1647 à [[Joganville]] et mort à [[Valognes]] en 1733.
+
'''De Masseville''', de son nom entier '''Louis le Vavasseur de Masseville ''', est un prêtre historien né en [[1647]] à [[Joganville]] et mort à [[Valognes]] en [[1733]].
  
Il a écrit une ''Histoire sommaire de la Normandie'' en 1698 ou en 1733. Cet ouvrage comprend 6 volumes in-12°. Il est faiblement écrit, mais rare et utile faute d'un meilleur. Il faut pour l'avoir complet qu'il soit accompagné de l'''État géographique de la Normandie'', Rouen, 1722, 2 vol. in-12°.
+
Il a écrit une ''Histoire sommaire de la Normandie'' en [[1698]] ou en [[1733]]. Cet ouvrage comprend 6 volumes in-12°. Il est faiblement écrit, mais rare et utile faute d'un meilleur. Il faut pour l'avoir complet qu'il soit accompagné de l'''État géographique de la Normandie'', Rouen, 1722, 2 vol. in-12°.
  
 
Masseville avait produit encore le ''Nobiliaire de Normandie''; mais sur les instances d'un directeur, qui sans doute y voyait des choses répréhensibles, il jeta le manuscrit au feu dans sa dernière maladie.
 
Masseville avait produit encore le ''Nobiliaire de Normandie''; mais sur les instances d'un directeur, qui sans doute y voyait des choses répréhensibles, il jeta le manuscrit au feu dans sa dernière maladie.

Version du 9 février 2008 à 19:43

De Masseville, de son nom entier Louis le Vavasseur de Masseville , est un prêtre historien né en 1647 à Joganville et mort à Valognes en 1733.

Il a écrit une Histoire sommaire de la Normandie en 1698 ou en 1733. Cet ouvrage comprend 6 volumes in-12°. Il est faiblement écrit, mais rare et utile faute d'un meilleur. Il faut pour l'avoir complet qu'il soit accompagné de l'État géographique de la Normandie, Rouen, 1722, 2 vol. in-12°.

Masseville avait produit encore le Nobiliaire de Normandie; mais sur les instances d'un directeur, qui sans doute y voyait des choses répréhensibles, il jeta le manuscrit au feu dans sa dernière maladie.

Source

François-Xavier Feller, Biographie universelle, 1849.