Lucien Grandin

De Wikimanche

Lucien Grandin, né à Cérences le 8 mars 1921, le 10 avril 1993, est une personnalité de la Manche, escroc se faisant passé pour médecin.

Quand Interpol s’en mêle

Pas un seul Cérençais de bons sens n’aurait imaginé que le petit Lucien Grandin, qui voit le jour dans la ferme de ses parents, au village la Taronne, soit, un jour, recherché pour « escroquerie, abus de confiance, usurpation d’identité, falsification d’acte officiel et usage de faux » [1].

Déjà arrêté en 1958, et après avoir fait un séjour à la prison de Barberousse pour escroquerie, Lucien Grandin est recherché par Interpol [1].

En réalité, l’ex-Cérençais qui a quitté Cérences à la mort de ses parents à la fin de la guerre, se fait appeler « Docteur Amirouche », ou, selon, les nécessités, « Docteur Michel de la Croix » et utilise après l’avoir maquillé, l’insigne d’un véritable médecin d’Alger, le docteur Pierre Montaldo [1].

Profitant de la pénurie du personnel médical, dans cette période d’après-guerre d’Algérie, il se fait attribuer une clinique à Sainte-Eugène où il est assisté par un authentique médecin algérien qui ignore tout des aventures de son patron et de la (fausse) réalité de ses titres [1]. Les articles de presse de l’époque rapportent que la clientèle est nombreuse et… quelquefois satisfaite !

Lucien Grandin sera condamné.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.