Jules d'Auxais

De Wikimanche

Jules d'Auxais.

Le comte Jules d'Auxais, Charles, François, Alexis, né à Périers le 10 juillet 1818, mort à Saint-Aubin-du-Perron le 24 août 1881 [1], est un homme politique de la Manche.

De part son mariage en 1845 avec Louise Gigault de Bellefonds (1827-1920), petite-fille d’Alexandre Gigault de Bellefonds (1758-1819), acteur de la chouannerie et modèle à Barbey d’Aurevilly pour son héros de l’Ensorcelée, l’abbé Jéhoel de la Croix-Jugan, Jules d'Auxais est l'un des plus riches propriétaires du département de son époque [2].

Maire de Saint-Aubin-du-Perron où il possède un château qu’il a fait reconstruire [2], il représente le canton de Saint-Sauveur-Lendelin au conseil général de la Manche, dont il est un temps vice-président [3].

Monarchiste, il est élu député de la Manche sur la liste conservatrice et monarchiste le 8 février 1871 (5e sur 11), participant à la réunion des Réservoirs et s'opposant au cabinet Thiers, au Septennat et à la Constitution de 1875 [3].

Élu dernier représentant de la Manche sur trois au Sénat le 30 janvier 1876, il siège à l'extrême-droite et n'est pas réélu en 1879 [3].

Notes et références

  1. Acte de décès n° 22 - État civil de Saint-Aubin-du-Perron.
  2. 2,0 et 2,1 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, éd. Eurocibles.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889.

Voir aussi

Lien externe