Jean André Fleury

De Wikimanche

Jean André Fleury.

Jean André Fleury, né à Saint-Pierre-Église le 28 décembre 1763 [1], mort à Toulon (Var) le 10 juillet 1835, est une personnalité médicale de la Manche.

Il commence ses études au collège de Valognes, où il montre « de très heureuses dispositions » [2].

Initié à la médecine par son père, chirurgien à l'hôpital civil, il poursuit ses études à Paris, puis s'engage dans la marine [2].

Il travaille à l'hôtel-dieu de Paris, où il se voit confier des responsabilités, puis décide de revenir à Cherbourg pour se consacrer à la médecine civile [2]. Les travaux de la digue vont alors bon train. Un hôpital provisoire est créé dans la village de Emmanuel Liais, dont le Dr Fleury prend la direction [2].

Il remporte un concours pour réorganiser le service de santé de la Marine [2]. Il travaille ensuite à l'hôpital maritime de Cherbourg [2]. Il est désigné ensuite pour occuper la chaire d'anatomie à l'hôpital maritime de Toulon [2].

Il soutient avec succès à Paris sa thèse pour être reçu docteur en médecine [2].

En 1810, il est nommé premier chirurgien en chef dans le nouvel hôpital de Saint-Bernard, près d'Anvers, puis directeur [2]. Il est promu inspecteur du service de santé, puis nommé premier chirurgien en chef à l'hôpital maritime de Toulon (Var), puis premier médecin en chef de la marine à Toulon [2].

Il meurt, à 71 ans, à Toulon, victime de l'épidémie de choléra qui ravage la ville [2].

Distinctions

Il est officier de la Légion d'honneur [2].

Notes et références

  1. Le 30 novembre 1758 à Cherbourg, selon les Annales maritimes et coloniales, 1837, p. 154 (lire en ligne).
  2. 2,00 2,01 2,02 2,03 2,04 2,05 2,06 2,07 2,08 2,09 2,10 et 2,11 Annales maritimes et coloniales, 1837, p. 154-168 (lire en ligne).