Gérard Gohel

De Wikimanche

Gérard Gohel, né à Cherbourg, est une personnalité sportive de la Manche, agent immobilier de profession.

En 1999, il est élu président de l'AS Cherbourg Football.

Sous son autorité, le club cherbourgeois se donne une assise qu'il a rarement eue auparavant. Avec 80 entreprises locales réunies autour d'elle, l'AS Cherbourg devient une « entité économique du Cotentin » [1]. Gérard Gohel est fier aussi de l'image qu'il donne d'un club « sans histoires, sans frasques financières » [2].

Avec Gérard Gohel, le club atteint en 2002 son plus haut niveau depuis la période professionnelle : le championnat National, équivalent de la 3e division. Mais, après sept saisons, ponctuées par une quatrième place en 2008, il redescend en 2009 en Championnat de France amateur (CFA). C'est le début d'une longue période noire, qui voit le club connaître trois relégations en cinq ans [3] et sombrer en 2016 jusqu'en division supérieure régionale de Basse-Normandie (DSR), septième niveau du football français. Jamais le club n'était descendu aussi bas.

Gérard Gohel est membre du conseil d'administration de la Ligue fédérale amateur (LFA), au sein de la Fédération française de football (FFF).

Citations

  • « En 1999, nous avions présenté un projet d’accession en championnat National sous trois ans. Nous y sommes parvenus. Maintenant, nous venons d’en présenter un nouveau à tous les partenaires et élus, avec à l’horizon 2005, l’accession en Ligue 2. » (Ouest-France, 2 août 2002).
  • « Cherbourg a vocation d'aller au Ligue 2. Il y a du potentiel, au niveau du public comme au niveau économique. » (France Football, 5 novembre 2004).

Notes et références

  1. Léonard Lièvre, L'Express, 30 octobre 2003.
  2. Pierre Fliecx, « Le bonheur dans le pré », Le Figaro Magazine, 15 octobre 2007 (lire en ligne).
  3. Malo Richard, « La chute libre continue pour l'AS Cherbourg », Ouest-France, 7 juin 2016.