Dunes de Lindbergh

De Wikimanche

Chargement de la carte...

Les dunes de Lindbergh sont un site naturel de la Manche, situé à Saint-Lô-d'Ourville.

Elles doivent leur nom à l'aviateur américain Charles Lindbergh (1902-1974), qui, selon la légende, aurait survolé le site lors de sa mémorable traversée de l'Atlantique nord en mai 1927.

Description

Situées dans le havre de Portbail, les dunes de Lindbergh ont une superficie de 203 hectares. Elles sont délimitées au sud par le lotissement de Lindbergh-Plage et la route départementale 72E.

Elles se divisent en trois parties :
- à l'ouest, les terrains acquis en 1985 par le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL), qui s'étendent sur 126 hectares
- au centre, les terrains communaux, servant au pâturage, qui couvrent 24 hectares
- à l'est, les terrains privés, voués en partie à la culture, dont la superficie est d'environ 30 hectares

On trouve au sud le camping « Les Carollins », créé en 1971 sur 4 hectares.

Protection

Les dunes constituent un « espace remarquable » au titre de la loi Littoral du 3 janvier 1986. Elles sont de ce fait inconstructibles.

Le site bénéficie également de la protection au titre des Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I et II.

Flore

Plus de 200 espèces floristiques ont été répertoriées dans les dunes [1]. On trouve parmi elles, trois espèces de fougères et de cinq espèces de mousses, ainsi que 16 plantes considérées d'intérêt patrimonial, notamment la centaurée jaune (Blackstonia perfoliata subsp. perfoliata), l’orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata subsp. incarnata), l’orchis à feuilles larges (Dactylorhiza majalis subsp. majalis), l’orchis négligé (Dactylorhiza majalis subsp. praetermissa), l’orchis bouc (Himantoglossum hircinum), de l’ophrys araignée (Ophrys spheogodes subsp. spheogodes) très rare sur le massif, le choin noirâtre (Schoenus nigricans). La dune grise abrite l'hutchinsie des pierres ((Hornungia petrae), l'armérie des sables (Armeria alliacea) et l’avoine pubescente (Avenula pubescens). Notons la présence de l’élyme des sables (Elymus arenarius) et de la pyrole à feuilles rondes (Pyrola rotundifolia) qui bénéficient d'une protection nationale [1]. La pyrole est fortement implantée dans les dunes de Lindbergh.

Faune

Onze espèces d'amphybiens ont été répertoriées sur le site : le crapaud accoucheur (Alytes obstetricans), le crapaud calamite (Bufo calamita), la grenouille verte (Rana kl. esculent), le pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), la rainette arboricole verte (Hyla arborea), le triton crêté (Triturus cristatus), le triton ponctué (Triturus vulgarus), le triton palmé (Triturus helveticus), le triton marbré (Triturus marmoratus), la salamandre tâchetée (Salamandra salamandra terrestris), et le triton de Blasius (Triturus blasii) [1].

On y trouve également de nombreux batraciens.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Erwan Strullu, Plan de gestion des dunes de Lindbergh et du havre de Portbail, Institut universitaire européen de la mer, 2008-2009. (Lire en ligne)