Alfred-Victor Marie

De Wikimanche

Alfred-Victor Marie, né à Coutances le 24 juin 1850 et mort dans la même commune le 21 février 1922, est une personnalité politique de la Manche.

Biographie

Fils d'Adolphe-Louis Marie, avocat et adjoint au maire de Coutances, et de Delphine Rose Vigot, Alfred-Victor Marie exerce quatre ans comme avocat après l'obtention de son doctorat et sa réforme du service militaire[1].

Conseiller de préfecture de la Corrèze en mars 1877 avant d'en devenir vice-président en 1878, il est successivement nommé secrétaire générale de la Nièvre, en juillet 1878, et de Saône-et-Loire en septembre 1881. Il prend la tête de sous-préfecture de Lisieux le 14 novembre 1886, puis est muté à la sous-préfecture du Havre[1].

Il assume ensuite les fonctions de préfet de Lozère (1895-1897), du Morbihan (1897-1901), de l'Aveyron (1901-1904), de Maine-et-Loire (1904-1905)[1], et de trésorier-payeur général de la Manche[2].

Fait préfet honoraire, il est élu maire de Coutances le 5 novembre 1919[3].

Il meurt en fonction à Coutances, à son domicile du 16 rue Milon [3].

Son épouse, Marguerite Marie, est une femme de lettres, historienne de Lamartine, membre de l'Académie de Mâcon et officier de l'Instruction publique[2].

Distinctions

Il est chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'Instruction publique[3].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Jean-Luc Marais et Céline Lambert, Les préfets de Maine-et-Loire, collection "Histoire", Presses universitaires de Rennes, 2000.
  2. 2,0 et 2,1 Qui êtes-vous? Annuaire des contemporains, notices biographiques, volume 3, Ed. Piero, 1924.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Ville de Coutances, Cosedia.