Station de sauvetage de Granville

De Wikimanche

Révision datée du 8 février 2018 à 12:11 par Yane (discussion | contributions) (+ image)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sortie un jour de tempête (avant 1921)
Mise à l'eau du canot de sauvetage (1921)
Le Commandant-Yvon
peint par Marin-Marie

La station de sauvetage de Granville est un service de secours en mer de la Manche, située à Granville, dans le port.

La station de Chausey lui est rattachée.

Histoire

Elle est créée en 1865 par la Société centrale de sauvetage des naufragés avec un canot de 10 mètres à 10 avirons. Les Ponts et Chaussées achèvent en 1867 la construction d'un abri remplacé en 1875. Une cale de lancement est aménagée au début du 20e siècle[1].

Après la Première Guerre mondiale, la station est transformée pour y installer un canot à moteur : on construit alors un nouvel abri sur la jetée sud. Canot et abri sont inaugurés le 11 septembre 1921[2]. Il fallait un quart d'heure pour mettre le canot à l'eau à l'aide d'une grue à bras. Cette grue est motorisée en 1931[1].

La station est anéantie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1948, les Hospitaliers sauveteurs bretons construisent un nouveau bâtiment toujours présent[1].

En 1967, la station de sauvetage de Granville intègre la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) née de la fusion des deux associations de sauvetage les Hospitaliers sauveteurs bretons (HSB) d'une part et la Société centrale des sauveteurs des naufragés d'autre part[1].

Évènements

Le 28 décembre 1914, le patron Alphonse Quesnel, les canotiers Joseph Quesnel, Eugène Lapie et son fils Mathias, appelés pour secourir un bateau de pêche en situation critique à Chausey, sont emportés par la mer déchaînée[3].

En 2010, les sauveteurs partis depuis une vingtaine d'heures au secours d'un père et son fils à bord d'un dériveur sont contraints d'interrompre leurs recherches entre Chausey et les Minquiers. Mais la marée basse leur interdit le retour au port. Ils poussent plus au nord et, ébahis, découvrent les naufragés couchés dans leur voilier qui, poussé par un vent du sud, a dérivé de plus de 30 miles [4]

Le 28 juillet 2013, lors du Grand Pardon, Mgr Hippolyte Simon originaire de Granville, entouré de nombreuses personnalités granvillaises jette une gerbe de fleurs depuis le canot Notre-Dame-du-Cap-Lihou, au large de la pointe du Roc. Son geste honore la mémoire des marins disparus [5].

En 2016, le Notre-Dame-du-Cap-Lihou est exposé pendant toute la durée du Salon nautique à Paris [6]

Canots

  • Amiral-Jacquinot
  • Saint-Joseph-et-Saint-Thomas
  • Saint-Faron 1
  • Saint-Faron 2
  • Amiral-Roze"
  • Louis-Albert-Fontaine (1921-1944), premier canot à moteur
  • Commandant-Yvon (1944-1970)
  • Léon-Berthaut (1970-1992), canot en bois de 14,50 mètres, équipé de deux moteurs diesel. Il est affecté à la station après quelques années de service au Havre ; il a pour marraine la fille de M. Coty, ancien président de la République. Il est retourné au Havre, au musée de la mer.
  • Notre-Dame-du-Cap-Lihou (1992- actuel), canot tout temps, long de 17,60 mètres, équipé de deux moteurs diesel de 360 CV chacun.

Patrons du canot

  • Alphonse Quesnel, mort en sauvetage le 28 décembre 1914
  • Pierre Delacour sur le Léon Berthaud.
  • Jean-Louis Lallemand
  • - 2010 : Yves Jeanne
  • 2010- actuel : Yves Hersent[7]

Présidents

  • Marcel Chapet
  • jusqu'en 2017 : Claude Lesénéchal
  • à partir de 2017 : Jean-Pierre Carli

Administration

Adresse: Capitainerie du port de Hérel
SNSM - BP 505
50405 Granville Cedex
Tél. 02 33 90 69 75

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Page Facebook SNSM Granville, 16 décembre 2012.
  2. « Le “Louis Albert Fontaine” à Granville », Annales du sauvetage maritime, 1921, p. 137-139 (lire en ligne).
  3. « Accident de Granville », Annales du sauvetage maritime, éd. Société nationale de sauvetage en mer, Paris, 1915, p. 61-64 (lire enligne).
  4. Laurent Joffrin, « Secours en pleins écueils », libération.fr, site internet, 19 août 2010 (lire en ligne).
  5. « Granville : hommage aux marins disparus », La Manche Libre, site internet, 28 juillet 2013 lire en ligne).
  6. « Granville : le canot de la SNSM, vedette du Nautic », Ouest-France site internet, 5 décembre 2016 (lire en ligne).
  7. « Granville : Yves Hersent, nouveau patron du canot de sauvetage », La Manche Libre, 9 janvier 2010.

Lien interne