Différences entre versions de « Saint Ursin »

De Wikimanche

(c)
 
(+)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Il est invoqué dans de nombreuses communes du département : [[La Haye-Pesnel]] et [[Saint-Ursin]].
 
Il est invoqué dans de nombreuses communes du département : [[La Haye-Pesnel]] et [[Saint-Ursin]].
  
Ursin est le premier évêque de Bourges. Il est arrivé en cette région avec son discip^le Just qui est décédé en chemin. Il y prêche l'évangile et pratique de nombreuses conversions. Parti pour Lyon, il y fait bâtir une église et convertit le sénateur romain et son fils qu'il baptise.
+
Ursin est le premier évêque de Bourges. Il est arrivé en cette région vers 250 avec son disciple Just qui décède en chemin. Il y prêche l'évangile et pratique de nombreuses conversions. Il fonde la cathédrale primitive dans une maison cédée par le gouverneur Léocade qu'il baptise selon Grégoire de Tours. Cet hagiographe l'assimile à Nathanaël, personnage de l’Évangile qui fait la lecture aux apôtres durant la Cène<ref name=baudoin>Jacques Baudoin, ''Grand livre des saints culte et iconographie en Occident'', Éditions Créer, 2006.</ref>
  
[[Saints guérisseurs|Saint guérisseur]], il est invoqué pour soigner la coqueluche et les vers intestinaux des enfants.
+
Son corps est mis au jour en [[560]] et inhumé dans l'église de Bourges qui prend son nom<ref name=baudoin/>.
 +
 
 +
Lors des invasions normandes, les reliques sont temporairement déposées dans l'abbaye bénédictine de Vaucluse, dans le Jura. Une partie demeure exposée en l'église de Cour-Saint-Maurice, l'essentiel revenant à Bourges<ref name=baudoin/>.
 +
 
 +
[[Saints guérisseurs|Saint guérisseur]] vénéré en Bourgogne et en Normandie, il est invoqué contre l'inflammation des jambes, ou mal de saint Ursin. Quelques reliques auraient envoyés à Lisieux en 1055 pour combattre une épidémie d'ergotisme<ref name=baudoin/>. Il est invoqué pour soigner la coqueluche et les vers intestinaux des enfants.
 +
 
 +
== Notes et références ==
 +
<references />
  
 
{{DEFAULTSORT:Ursin}}
 
{{DEFAULTSORT:Ursin}}
 
[[Catégorie:Saint de la Manche]]
 
[[Catégorie:Saint de la Manche]]

Version du 6 octobre 2012 à 23:16

Saint Ursin de Bourges est un saint catholique vénéré dans la Manche.

Il est invoqué dans de nombreuses communes du département : La Haye-Pesnel et Saint-Ursin.

Ursin est le premier évêque de Bourges. Il est arrivé en cette région vers 250 avec son disciple Just qui décède en chemin. Il y prêche l'évangile et pratique de nombreuses conversions. Il fonde la cathédrale primitive dans une maison cédée par le gouverneur Léocade qu'il baptise selon Grégoire de Tours. Cet hagiographe l'assimile à Nathanaël, personnage de l’Évangile qui fait la lecture aux apôtres durant la Cène[1]

Son corps est mis au jour en 560 et inhumé dans l'église de Bourges qui prend son nom[1].

Lors des invasions normandes, les reliques sont temporairement déposées dans l'abbaye bénédictine de Vaucluse, dans le Jura. Une partie demeure exposée en l'église de Cour-Saint-Maurice, l'essentiel revenant à Bourges[1].

Saint guérisseur vénéré en Bourgogne et en Normandie, il est invoqué contre l'inflammation des jambes, ou mal de saint Ursin. Quelques reliques auraient envoyés à Lisieux en 1055 pour combattre une épidémie d'ergotisme[1]. Il est invoqué pour soigner la coqueluche et les vers intestinaux des enfants.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Jacques Baudoin, Grand livre des saints culte et iconographie en Occident, Éditions Créer, 2006.