Renée Defrance

De Wikimanche

Révision datée du 1 mars 2021 à 09:31 par Teddy (discussion | contributions) (article connexe)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Renée Madeleine Alice Defrance, née à Cherbourg le 23 septembre 1907 [1] et morte à Valognes le 17 novembre 1997 [2], est une résistante de la Manche.

Biographie

Renée Defrance est la fille de Baptiste Defrance (1875-1933 [3]), préposé d'octroi, et d'Alice Vigot (1875-1965), ménagère. Le 27 février 1932, elle épouse à Cherbourg Lucien Siouville, âgé de 23 ans, chaudronnier à l'Arsenal de Cherbourg, avec qui elle a un fils, Gilbert (1937-1972) à Cherbourg.

Elle a deux frères, Jean (1906-2006) et André (1908-1952), chaudronnier à l'Arsenal, secrétaire général du syndicat unitaire de l’Arsenal.

Membre de la Résistance, elle est arrêtée le 30 octobre 1941, deux jours après son mari Lucien Siouville.

Elle est homologuée au titre des Déportés et internés résistants [4].

Elle effectue les premières recherches au niveau local afin de dresser la liste des dix-sept déportés manchois sur dix-huit, répertoriés parmi les "45.000" [5].

Elle meurt à Valognes le , âgée de 90 ans.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1997.
  2. « Acte de décès n° 199 - État-civil de Valognes - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1997.
  3. Avis de décès, Cherbourg éclair, 20 mars 1933, page 3
  4. (DIR) Vincennes GR 16 P 164960
  5. « Biographies des 45000 par nom de famille », Mémoire vive des convois des 45000 et des 31000 d’Auschwitz-Birkenau

Article connexe