Paul Chartier : Différence entre versions

De Wikimanche

m (typo)
(tylpo)
 
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
== Hommage ==
 
== Hommage ==
  
À Granville, la [[Cour Paul-Chartier (Granville)|cour Paul-Chartier]] où était située la maison familiale <ref>« Granville. La résistance à l'honneur. Qui était Paul Chartier ?  », ''Citoyens de Granville'', site internet, consulté le 11 août 2019.[https://citoyensgranville.blogspot.com/2019/02/granville-une-stele-en-lhonneur-de-la.html ''(lire en ligne)''].</ref> lui rend hommage.
+
À Granville, la [[Cour Paul-Chartier (Granville)|cour Paul-Chartier]] où était située la maison familiale <ref>« Granville. La résistance à l'honneur. Qui était Paul Chartier ?  », ''Citoyens de Granville'', site internet, consulté le 11 août 2019 [https://citoyensgranville.blogspot.com/2019/02/granville-une-stele-en-lhonneur-de-la.html ''(lire en ligne)''].</ref> lui rend hommage.
  
 
{{Notes et références}}
 
{{Notes et références}}

Version actuelle datée du 15 août 2019 à 21:15

Paul Chartier [1], né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 8 octobre 1914 et mort à Natzwiller (Bas-Rhin) au camp de concentration de Natzweiler-Struthof [2] le 22 février 1944 [3], est un résistant de la Manche.

Ses parents, négociants en produits laitiers, s'installent avec lui cours Jonville, à Granville près de la Poste, probablement vers 1940 [3]. Les occupants allemands réquisitionnent leur maison pour en faire un terminal téléphonique et le commerce est déplacé au 127 route de Coutances [3].

Il devient un peu plus tard un résistant parmi les Francs-tireurs et partisans français (FTP).

Le 11 avril 1943, sous la responsabilité de Robert Colléate, Paul Chartier (chef du groupe FTP de Granville), Francis Potier (agent principal aux PTT) et Victor Francolon détruisent le central téléphonique allemand [3].

Paul Chartier est arrêté le 5 mai 1943 avec ses camarades, tous déportés dans un camp de concentration [3].

Il a le matricule 5940.

Hommage

À Granville, la cour Paul-Chartier où était située la maison familiale [4] lui rend hommage.

Notes et références

  1. La base de données de la Fondation pour la mémoire de la déportation connait Chartrier Paul, 08/10/1914 Partie I, liste n° 152 (I.152.) (voir en ligne).
  2. Camp de concentration installé par l'ingénieur allemand Blumberg au lieu-dit Struthof, sur les hauteurs de la commune de Natzwiller (Bas-Rhin). À ne pas confondre avec le camp de concentration du Stutthof établi dès le 2 septembre 1939 sur le territoire de la ville Gdańsk (Dantzig) par le régime nazi, à 34 km de cette ville, le lendemain de l’invasion de la Pologne.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 Le collectionneur granvillais, site internet, consulté le 10 août 2019 (lire en ligne).
  4. « Granville. La résistance à l'honneur. Qui était Paul Chartier ? », Citoyens de Granville, site internet, consulté le 11 août 2019 (lire en ligne).

Lien interne