Différences entre versions de « Marie Ravenel »

De Wikimanche

m (catégorie biographie)
(lien)
 
(9 versions intermédiaires par 4 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Fichier:Ravenel-marie1.jpg|thumb|200px|Marie Ravenel.]]
 
[[Fichier:Ravenel-marie1.jpg|thumb|200px|Marie Ravenel.]]
'''Marie Ravenel''', née à [[Réthoville]] le [[21 août]] [[1811]] <ref>Paul Ingouf, ''Fermanville, commune du Cotentin'', impr. La Dépêche, Cherbourg, 1975. D'autres sources donnent le 23 mars de la même année. </ref>, décédée à [[Fermanville]] le [[8 mars]] [[1893]], est une poétesse de la [[Manche]], qui a surtout chanté le [[Val de Saire]].
+
'''Marie''' Françoise Joséphine '''Ravenel''', {{date naissance-f|21|8|1811|Réthoville|}} <ref> AD50, NMD Réthoville, An IX-1811 (5 Mi 879), page 152/157 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085772q7iFxI/125778a0c8 ''(voir en ligne)''] (consulté le 26 avril 2018).</ref><sup>, </sup><ref>Paul Ingouf, ''Fermanville, commune du Cotentin'', impr. La Dépêche, Cherbourg, 1975.</ref> et {{date décès-f|8|3|1893|Fermanville|}} <ref> AD50, NMD Fermanville, 1886-1893 (5 Mi 872), page 375/411 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085769JnOK2g/43f0eec991 ''(voir en ligne)''] (consulté le 26 avril 2018).</ref>, est une poétesse de la [[Manche]], qui a surtout chanté le [[Val de Saire]].
  
 
== Biographie ==
 
== Biographie ==
 
[[Fichier:Ravenel-maison.jpg|thumb|right|280px|La poétesse devant sa maison.]]
 
[[Fichier:Ravenel-maison.jpg|thumb|right|280px|La poétesse devant sa maison.]]
  
Cette poétesse a donné son nom au moulin connu aussi sous le nom de « moulin de la Coudrairie » à [[Réthoville]], près de Fermanville. Celui-ci se visite. Elle nait dans ce moulin en 1811 où son père est meunier. Dès l’âge de 5 ans, elle lit parfaitement.
+
Cette poétesse a donné son nom au moulin connu aussi sous le nom de « [[moulin de la Coudrairie]] » à [[Réthoville]], près de Fermanville. Celui-ci se visite.  
 +
 
 +
Elle est la fille de Marin Michel Ravenel, meunier, et de Marie Françoise Lepoittevin. Dès l’âge de 5 ans, elle lit parfaitement.
 +
 
 +
Elle se marie à Réthoville le {{Date|7|janvier|1830}}, avec Yves, Jean Lecorps <ref> AD50, NMD Réthoville, 1825-1839 (5 Mi 879), page 55/147 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a01128808577226pzT1/f1a40f9ac5 ''(voir en ligne)''] (consulté le 26 avril 2018).</ref>
  
 
Elle écrit des mémoires, ainsi que des pièces en vers. Ses premières œuvres sont éditées en [[1852]], puis en  [[1860]]. Elles sont rééditées en [[2003]] et sont toujours disponibles.
 
Elle écrit des mémoires, ainsi que des pièces en vers. Ses premières œuvres sont éditées en [[1852]], puis en  [[1860]]. Elles sont rééditées en [[2003]] et sont toujours disponibles.
  
==Œuvres==
+
== Œuvres ==
 
* ''Œuvres complètes'', tome I et II, imprimerie Le Maout, Cherbourg, 1898.
 
* ''Œuvres complètes'', tome I et II, imprimerie Le Maout, Cherbourg, 1898.
  
==Hommages==
+
== Hommages ==
 
[[Fichier:Ravenel-stele.jpg|thumb|200px|Stèle offerte par ses admirateurs.]]
 
[[Fichier:Ravenel-stele.jpg|thumb|200px|Stèle offerte par ses admirateurs.]]
 
* Une stèle inaugurée le 20 août [[1905]], en présence notamment de [[Charles Gohel]], célèbre sa mémoire à Fermanville.
 
* Une stèle inaugurée le 20 août [[1905]], en présence notamment de [[Charles Gohel]], célèbre sa mémoire à Fermanville.
Ligne 18 : Ligne 22 :
 
* Un bâtiment de la résidence Les Hortensias à [[Cherbourg-Octeville]] porte également le nom de Marie Ravenel.
 
* Un bâtiment de la résidence Les Hortensias à [[Cherbourg-Octeville]] porte également le nom de Marie Ravenel.
  
==Bibliographie==
+
{{Notes et références}}
 +
 
 +
== Bibliographie ==
 
* Deschamps, « Marie Ravenel, poétesse en sabots », mémoire de l'École normale d'instituteurs de la Manche, 1953, manuscrit, 170 pages
 
* Deschamps, « Marie Ravenel, poétesse en sabots », mémoire de l'École normale d'instituteurs de la Manche, 1953, manuscrit, 170 pages
 
* Bernard Leblond, « Hommage à Marie Ravenel », ''[[Le Boués-Jaun|Le Bouais-Jan]]'', nouv. série, n° 2, décembre 1966, p. 14-15
 
* Bernard Leblond, « Hommage à Marie Ravenel », ''[[Le Boués-Jaun|Le Bouais-Jan]]'', nouv. série, n° 2, décembre 1966, p. 14-15
 +
* [[Jean de Nivelle]], « Le long de la côte », ''Le Soleil'', 28 août 1881 [https://www.retronews.fr/journal/le-soleil/28-aout-1881/661/1625669/1 ''(lire en ligne)''] (consulté le 26 avril 2018).
 +
 +
== Voir aussi ==
 +
* [[:Catégorie:Marie Ravenel (image)|Galerie d'images]]
 +
* [[Ravenel]] (homonymie)
  
==Notes et références==
+
== Liens externes ==
<references/>
 
  
== Lien externe ==
+
* [http://moulinmarieravenel.fr Site officiel]
* [http://www.etab.ac-caen.fr/eel.marie-ravenel.agneaux/qui_est_marie_ravenel.htm Qui est Marie Ravenel ?]
+
* [http://jacques-prevert-old.etab.ac-caen.fr/sites/eel-marie-ravenel-agneaux.etab.ac-caen.fr/IMG/article_PDF/article_a1.pdf Biographie]
  
 
{{DEFAULTSORT:Ravenel, Marie}}
 
{{DEFAULTSORT:Ravenel, Marie}}
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie: Écrivain de la Manche]]
 
[[Catégorie: Écrivain de la Manche]]

Version actuelle datée du 16 janvier 2021 à 12:23

Marie Ravenel.

Marie Françoise Joséphine Ravenel, née à Réthoville le 21 août 1811 [1], [2] et morte à Fermanville le 8 mars 1893 [3], est une poétesse de la Manche, qui a surtout chanté le Val de Saire.

Biographie

La poétesse devant sa maison.

Cette poétesse a donné son nom au moulin connu aussi sous le nom de « moulin de la Coudrairie » à Réthoville, près de Fermanville. Celui-ci se visite.

Elle est la fille de Marin Michel Ravenel, meunier, et de Marie Françoise Lepoittevin. Dès l’âge de 5 ans, elle lit parfaitement.

Elle se marie à Réthoville le 7 janvier 1830, avec Yves, Jean Lecorps [4]

Elle écrit des mémoires, ainsi que des pièces en vers. Ses premières œuvres sont éditées en 1852, puis en 1860. Elles sont rééditées en 2003 et sont toujours disponibles.

Œuvres

  • Œuvres complètes, tome I et II, imprimerie Le Maout, Cherbourg, 1898.

Hommages

Stèle offerte par ses admirateurs.
  • Une stèle inaugurée le 20 août 1905, en présence notamment de Charles Gohel, célèbre sa mémoire à Fermanville.
  • Depuis 1905, une place de Cherbourg porte son nom.
  • Un bâtiment de la résidence Les Hortensias à Cherbourg-Octeville porte également le nom de Marie Ravenel.

Notes et références

  1. AD50, NMD Réthoville, An IX-1811 (5 Mi 879), page 152/157 (voir en ligne) (consulté le 26 avril 2018).
  2. Paul Ingouf, Fermanville, commune du Cotentin, impr. La Dépêche, Cherbourg, 1975.
  3. AD50, NMD Fermanville, 1886-1893 (5 Mi 872), page 375/411 (voir en ligne) (consulté le 26 avril 2018).
  4. AD50, NMD Réthoville, 1825-1839 (5 Mi 879), page 55/147 (voir en ligne) (consulté le 26 avril 2018).

Bibliographie

  • Deschamps, « Marie Ravenel, poétesse en sabots », mémoire de l'École normale d'instituteurs de la Manche, 1953, manuscrit, 170 pages
  • Bernard Leblond, « Hommage à Marie Ravenel », Le Bouais-Jan, nouv. série, n° 2, décembre 1966, p. 14-15
  • Jean de Nivelle, « Le long de la côte », Le Soleil, 28 août 1881 (lire en ligne) (consulté le 26 avril 2018).

Voir aussi

Liens externes