Louis Bailleul (1829) : Différence entre versions

De Wikimanche

(Notes et références)
(Article connexe)
 
Ligne 18 : Ligne 18 :
  
 
{{Notes et références}}
 
{{Notes et références}}
 +
 +
== Article connexe ==
 +
* [[Bailleul]]
  
 
==Source==
 
==Source==
 
''Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche'', tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier
 
''Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche'', tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier
 
== Voir aussi ==
 
* [[Bailleul]]
 
  
 
{{DEFAULTSORT:Bailleul, Louis}}
 
{{DEFAULTSORT:Bailleul, Louis}}

Version actuelle datée du 4 avril 2020 à 17:36

Louis Bailleul, né à Saint-James le 22 avril 1829 et [1] mort en cette commune en 1900, est un écrivain de la Manche.

Le romancier jardinier

Chef de bureau au ministère de l’Instruction publique, Louis Bailleul doit disposer de beaucoup de loisirs car, durant sa carrière, il trouve le temps d’écrire de nombreux romans dont certains connaissent un beau succès.

Il s’agit notamment de La Maison des grèves et de La Maison des secrets. Il écrit aussi plusieurs ouvrages sur la vie au Far-West. Quand sonne l’heure de la retraite, il revient à Saint-James et se consacre jusqu’à sa mort en 1900 à l’arboriculture et à l’horticulture.

Son livre Le Jardinier moderne est son dernier succès de librairie.

Publications

  • Mocandah, ou le Jeune chef Indien (1875)
  • Les Chasseurs d'ivoire (1876)
  • Le Jeune Naufragé dans la Mer de glace (1878)
  • Les Grimpeurs de montagnes (1882)
  • L'Arboriculture moderne (1888)
  • Le Trappeur du Far-West (1888)
  • Le Jardinier moderne (1889, avec V. Fournier)

Notes et références

Article connexe

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier