Laurent Paumier : Différence entre versions

De Wikimanche

(+ cat.)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
Il passe professionnel en [[2001]] au sein de l'équipe Saint-Quentin Oktos MBK.
 
Il passe professionnel en [[2001]] au sein de l'équipe Saint-Quentin Oktos MBK.
  
En [[2002]], au Grand Prix du Midi Libre, il remporte l'étape phare en altitude devant la star mondiale du cyclisme mondial Lance Armstrong (États-Unis).
+
En [[2002]], au Grand Prix du Midi Libre, il remporte l'étape phare en altitude devant Lance Armstrong ([[Les États-Unis et la Manche|États-Unis]]), alors triple vainqueur du [[Tour de France dans la Manche|Tour de France]].
  
 
Ag2R Prévoyance, qui va disputer le Tour de France quelques semaines plus tard, engage immédiatement Laurent Paumier mais une semaine avant le début du Tour, le coureur normand est déclaré positif à un contrôle anti-dopage effectué pendant le Midi Libre. Il est suspendu deux mois par son équipe et ne portera jamais les couleurs d'Ag2R Prévoyance.
 
Ag2R Prévoyance, qui va disputer le Tour de France quelques semaines plus tard, engage immédiatement Laurent Paumier mais une semaine avant le début du Tour, le coureur normand est déclaré positif à un contrôle anti-dopage effectué pendant le Midi Libre. Il est suspendu deux mois par son équipe et ne portera jamais les couleurs d'Ag2R Prévoyance.

Version du 24 juillet 2012 à 16:36

Laurent Paumier, né le 29 mars 1973 à Coutances, est un coureur cycliste de la Manche.

Il débute le vélo dans le club d'Agon-Coutainville avant de poursuivre à Périers Sports.

Il rejoint le VC Évreux et y obtient de bons résultats. Ceux-ci lui ouvrent les portes de la puissante équipe amateure Jean Floc'h.

Il passe professionnel en 2001 au sein de l'équipe Saint-Quentin Oktos MBK.

En 2002, au Grand Prix du Midi Libre, il remporte l'étape phare en altitude devant Lance Armstrong (États-Unis), alors triple vainqueur du Tour de France.

Ag2R Prévoyance, qui va disputer le Tour de France quelques semaines plus tard, engage immédiatement Laurent Paumier mais une semaine avant le début du Tour, le coureur normand est déclaré positif à un contrôle anti-dopage effectué pendant le Midi Libre. Il est suspendu deux mois par son équipe et ne portera jamais les couleurs d'Ag2R Prévoyance.

Il retourne dans son ancienne équipe pour se relancer mais il ne parviendra jamais à retrouver son niveau de 2002.

À la fin de la saison 2005, ne retrouvant pas de nouvelle équipe, il préfère prendre sa retraite sportive.