Lancement du Bugeaud à Cherbourg (1893) : Différence entre versions

De Wikimanche

(+ cat.)
m (classement)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Fichier:Lancement du Bugeaud a Cherbourg.jpg|350px|thumb|right|<center>Le lancement du ''Bugeaud'', septembre 1893.</center>]]
 
[[Fichier:Lancement du Bugeaud a Cherbourg.jpg|350px|thumb|right|<center>Le lancement du ''Bugeaud'', septembre 1893.</center>]]
Le '''lancement du croiseur''' de deuxième classe « '''''Bugeaud''''' » eut lieu à [[Cherbourg]] au début du mois de septembre [[1893]].
+
Le '''lancement du croiseur''' de deuxième classe « '''''Bugeaud''''' » a lieu à [[Cherbourg]] au début du mois de septembre [[1893]].
  
 
Ce événement est décrit en ces termes par ''L'Illustration'' du [[9 septembre]] (la typographie de l'époque a été respectée) <ref>''L'Illustration'', samedi 9 septembre 1893, n° 2637, p. 216.</ref> :
 
Ce événement est décrit en ces termes par ''L'Illustration'' du [[9 septembre]] (la typographie de l'époque a été respectée) <ref>''L'Illustration'', samedi 9 septembre 1893, n° 2637, p. 216.</ref> :
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
<references/>
 
<references/>
  
[[Catégorie:Arsenal de Cherbourg]]
+
[[Catégorie:Arsenal de Cherbourg|1893-09]]
[[Catégorie:Document d'archives]]
 
[[Catégorie:Manche au XIXe siècle|1893-09]]
 
 
[[Catégorie:1893|1893-09]]
 
[[Catégorie:1893|1893-09]]
 
[[Catégorie:Histoire de Cherbourg|1893-09]]
 
[[Catégorie:Histoire de Cherbourg|1893-09]]
 
[[Catégorie:Bateau|Bugeaud]]
 
[[Catégorie:Bateau|Bugeaud]]
 
[[Catégorie:Septembre|1893-09]]
 
[[Catégorie:Septembre|1893-09]]

Version actuelle datée du 13 juillet 2019 à 19:06

Le lancement du Bugeaud, septembre 1893.

Le lancement du croiseur de deuxième classe « Bugeaud » a lieu à Cherbourg au début du mois de septembre 1893.

Ce événement est décrit en ces termes par L'Illustration du 9 septembre (la typographie de l'époque a été respectée) [1] :

Le Bugeaud, que l'on vient de lancer à Cherbourg, est un croiseur de 2e classe en acier, long de 94 mètres et large de 13 m. 25; il tire 6 m. 30 à l'arrière; construit sur les plans de M. Lhomme, auteur de l'Isly et du Friant, et sous la direction de M. Eynaud, directeur des constructions navales, il a été mis en chantier l'année dernière; son lancement récent est une preuve de la rapidité avec laquelle pourraient à l'occasion procéder les chantiers de l'Etat.
L'appareil moteur a été fourni par la Société des forges et chantiers de la Méditerranée; il doit donner au navire une vitesse de 19 nœuds avec 9.000 chevaux développés. Le Bugeaud portera 6 canons ordinaires de 16 centimètres, et, comme artillerie à tir rapide, 4 pièces de 10 centimètres, 8 de 47 m/m, 12 de 37 m/m; en plus, 6 tubes lance-torpilles. Il sera monté par 246 hommes.

Notes et références

  1. L'Illustration, samedi 9 septembre 1893, n° 2637, p. 216.