Jules Munsch : Différence entre versions

De Wikimanche

(MeF)
(Précision)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Image:Jules_Munsch.jpg|thumb|right|170px|Jules Munsch.]]
 
[[Image:Jules_Munsch.jpg|thumb|right|170px|Jules Munsch.]]
  
'''Jules''' Robert '''Munsch''', {{date naissance|8|10|1893|Cherbourg}} <ref name=EC>AD50, NMD Cherbourg, 1893 (5 Mi 2137) page 189/255 Acte de naissance n° 719 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085768rqbQz6/51b5845092''(lire en ligne)''].</ref> et mort à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) {{date décès|8|6|1915}}, est l’auteur d’un texte relatant l'escale continentale du paquebot ''[[Titanic]]'', titré '' « [[L'Escale du Titanic à Cherbourg (Jules Munsch)|L'Escale du Titanic à Cherbourg]] »''.
+
'''Jules''' Robert '''Munsch''', {{date naissance|8|10|1893|Cherbourg}} <ref name=EC1>AD50, NMD Cherbourg, 1893 (5 Mi 2137) page 189/255 Acte de naissance n° 719 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085768rqbQz6/51b5845092''(lire en ligne)''].</ref> et mort à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) {{date décès|8|6|1915}}, est l’auteur d’un texte relatant l'escale continentale du paquebot ''[[Titanic]]'', titré '' « [[L'Escale du Titanic à Cherbourg (Jules Munsch)|L'Escale du Titanic à Cherbourg]] »''.
  
 
Le [[10 avril]] [[1912]], Jules Munsch, alors élève maître à l’École normale d’instituteurs de Rouen, passe les vacances de Pâques chez ses parents à Cherbourg. À l’arrivée du ''Titanic'', il prend place sur le transbordeur ''[[Traffic (transbordeur)|Traffic]]'', dont il connaît le capitaine, et parvient à se mêler à un groupe auquel le commandant Smith fait visiter son navire.
 
Le [[10 avril]] [[1912]], Jules Munsch, alors élève maître à l’École normale d’instituteurs de Rouen, passe les vacances de Pâques chez ses parents à Cherbourg. À l’arrivée du ''Titanic'', il prend place sur le transbordeur ''[[Traffic (transbordeur)|Traffic]]'', dont il connaît le capitaine, et parvient à se mêler à un groupe auquel le commandant Smith fait visiter son navire.
  
Trois ans après  le naufrage du ''Titanic'',  devenu instituteur à l’école de la [[rue au Blé]] à Cherbourg, marié et père d’une petite fille de 3 semaines, [[Juliette Defrance|Juliette]], Jules Munsch est « tué à l’ennemi » lors de la seconde bataille de l'Artois.
+
Le [[4 septembre]] [[1913]], il se marie à Cherbourg avec [[Pierre et Marie Rouxel|Marie Lamotte]] <ref name=EC2> - Acte de naissance n° 338 de Marie Lamotte [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085768rqbQz6/d3d04c4f97 ''(lire en ligne)''].</ref>.
  
 
Son témoignage, initialement publié dans le bulletin de mai [[1912]] de l’École normale de Rouen, sorti d’archives familiales après un siècle, fait désormais partie du patrimoine du [[port de Cherbourg]]. Il est réédité en [[2012]] en appendice du livre de Corrado Ferruli et Patrick Mahé, ''Le Titanic, l’histoire, le mystère, la tragédie'', publié aux éditions du Chêne. Il est récité le [[29 juin]], à la [[Cité de la Mer]] par Jacques Perrin, à l'occasion du centenaire du passage du paquebot de la [[White Star Line]] dans le port normand.
 
Son témoignage, initialement publié dans le bulletin de mai [[1912]] de l’École normale de Rouen, sorti d’archives familiales après un siècle, fait désormais partie du patrimoine du [[port de Cherbourg]]. Il est réédité en [[2012]] en appendice du livre de Corrado Ferruli et Patrick Mahé, ''Le Titanic, l’histoire, le mystère, la tragédie'', publié aux éditions du Chêne. Il est récité le [[29 juin]], à la [[Cité de la Mer]] par Jacques Perrin, à l'occasion du centenaire du passage du paquebot de la [[White Star Line]] dans le port normand.

Version du 4 décembre 2019 à 17:47

Jules Munsch.

Jules Robert Munsch, né à Cherbourg le 8 octobre 1893 [1] et mort à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) le 8 juin 1915, est l’auteur d’un texte relatant l'escale continentale du paquebot Titanic, titré « L'Escale du Titanic à Cherbourg ».

Le 10 avril 1912, Jules Munsch, alors élève maître à l’École normale d’instituteurs de Rouen, passe les vacances de Pâques chez ses parents à Cherbourg. À l’arrivée du Titanic, il prend place sur le transbordeur Traffic, dont il connaît le capitaine, et parvient à se mêler à un groupe auquel le commandant Smith fait visiter son navire.

Le 4 septembre 1913, il se marie à Cherbourg avec Marie Lamotte [2].

Son témoignage, initialement publié dans le bulletin de mai 1912 de l’École normale de Rouen, sorti d’archives familiales après un siècle, fait désormais partie du patrimoine du port de Cherbourg. Il est réédité en 2012 en appendice du livre de Corrado Ferruli et Patrick Mahé, Le Titanic, l’histoire, le mystère, la tragédie, publié aux éditions du Chêne. Il est récité le 29 juin, à la Cité de la Mer par Jacques Perrin, à l'occasion du centenaire du passage du paquebot de la White Star Line dans le port normand.

Notes et références

  1. AD50, NMD Cherbourg, 1893 (5 Mi 2137) page 189/255 Acte de naissance n° 719 (lire en ligne).
  2. - Acte de naissance n° 338 de Marie Lamotte (lire en ligne).

Source

  • Archives des descendants de Jules Munsch.