Joseph Payerne

De Wikimanche

Révision datée du 15 octobre 2019 à 09:21 par Larayevire (discussion | contributions) (Précision naissance)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Joseph Alexandre Prosper Payerne, né à Cherbourg le 13 janvier 1880 [1] et mort à Chaumont-Sur-Oise (aujourd'hui Chaumont-en-Vexin, Oise) le 9 mars 1953 [1], est une personnalité artistique de la Manche.

Compositeur et chef d'orchestre

Fils du docteur Prosper Payerne, Joseph Payerne est sorti de l'oubli par l'historien Jean-Paul Bonami qui a consacré un ouvrage à son père, pionnier de l'aventure sous-marine[2].

Après des études aux lycées de Cherbourg et de Valognes, Joseph Payerne monte à Paris parfaire ses connaissances musicales. S'il est féru de latin et de grec, Joseph se sent avant tout une vocation artistique qui va s'épanouir dans la capitale [2].

Après un premier mariage en 1901 qui ne dure qu'un an, il contracte une nouvelle union le 4 novembre 1905 à Cherbourg [3].

Après des débuts difficiles, il prend en 1909 la direction d'un cabaret parisien dans lequel a débuté Maurice Chevalier, le Casino des Tourelles, au 259 avenue Gambetta[2]. Son pseudonyme est Georges de Theys, du nom du village isérois qui a vu naître son père [3].

Il écrit quantité de chansons qui, dans les salles populaires, trouvent des interprètes connus. Il collabore même un temps avec Vincent Scotto. Fort de ses premiers succès, il ouvre bientôt son propre bureau d'éditeur dans le faubourg Saint-Denis. Tout le pays fredonne alors plusieurs de ses chansons (Ma Jeannette, La promenade des morts, Petite repasseuse, etc.) qui lui valent une enviable notoriété [2].

En 1916, il devient directeur du théâtre de Louviers et commence à créer et à écrire des opérettes. Sept ans plus tard, il se voit confier la direction du théâtre de sa ville natale où l'on semble beaucoup apprécier ses talents de compositeur, de chef d'orchestre et d'administrateur. Il dépoussière le répertoire local et recrute de nouveaux interprètes. Mais, peut-être victime de certaines manœuvres suscitées par la jalousie, Joseph Payerne n'est pas prophète en son pays et ne reste que deux saisons à Cherbourg [2].

Par la suite, il participe à plusieurs tournées à l'étranger et en province. En 1946, il est chargé d'animer une école de musique dans le Val d’Oise.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 AD50, NMD Cherbourg, 1880 (5 Mi 675) page 8/224 Acte de naissance n° 20 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, éd. Eurocibles, Marigny.
  3. 3,0 et 3,1 Jean-Paul Bonami, Docteur Payerne, pionnier de l'aventure sous-marine, éd. Romillat, 2004.