Jean-Yves Le Lay

De Wikimanche

Révision datée du 4 septembre 2017 à 09:49 par Teddy (discussion | contributions) (Traductions : typo)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Jean-Yves Le Lay, né à Avranches le 11 mars 1888, mort à Rouen (Seine-Maritime) le 22 février 1965, est une personnalité intellectuelle de la Manche, enseignant de profession.

Il traduit Sigmund Freud (1856-1939) et Carl Gustav Jung (1875-1961).

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1906, il poursuit ses études à l'université de Leipzig (Allemagne).

Fait prisonnier pendant la Première Guerre mondiale, il séjourne en Suisse, où il traduit Freud pour la première fois en français (1920).

Revenu en France, il est professeur de philosophie à Lannion (Côtes-d'Armor). Il s'engage dans la politique, à gauche. Il collabore aux revues La Charrue rouge et L'Éveil breton.

En 1934, il s'installe à Blois (Loir-et-Cher) et devient enseignant au collège Augustin-Thierry.

Il meurt à Rouen en 1965, âgé de 76 ans.

Traductions

  • Sigmund Freud, Cinq leçons sur la psychanalyse, 1920-1921
  • Otto Rank, Au-delà de Freud, 1934
  • Carl Gustav Jung, Conflits de l'âme enfantine, 1935
  • Carl Gustav Jung, L'énergétique psychique, 1956