Jean-Pierre Duvelleroy : Différence entre versions

De Wikimanche

(Catégorisation + MeF)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Jean-Pierre Duvelleroy''', {{date naissance-R|25|2|1802|Cherbourg}} <ref name=EC>AD50, NMD Cherbourg, An X (5 Mi 635), page 87/219 Acte de naissance [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085768T1ZyJ6/a116d42a93 ''(lire en ligne)''].</ref> et mort à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) {{date décès|1|2|1889}}, est une personnalité artistique de la [[Manche]], éventailliste de profession.
+
'''Jean-Pierre Duvelleroy''', {{date naissance-R|25|2|1802|Cherbourg}} <ref name=EC>[http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011288085768T1ZyJ6/a116d42a93 - Acte de naissance - Page 87/219 ].</ref> et mort à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) {{date décès|1|2|1889}}, est une personnalité artistique de la [[Manche]], éventailliste de profession.
  
 
==Biographie==
 
==Biographie==
Ligne 15 : Ligne 15 :
  
 
{{DEFAULTSORT:Duvelleroy, Jean-Pierre}}
 
{{DEFAULTSORT:Duvelleroy, Jean-Pierre}}
 +
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Biographie]]
 +
[[Catégorie:Décès à 86 ans]]
 
[[Catégorie:Personnalité artistique de la Manche]]
 
[[Catégorie:Personnalité artistique de la Manche]]

Version actuelle datée du 17 octobre 2020 à 18:50

Jean-Pierre Duvelleroy, né à Cherbourg le 25 février 1802 (6 ventôse an X) [1] et mort à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) le 1er février 1889, est une personnalité artistique de la Manche, éventailliste de profession.

Biographie

Fils de Pierre Nicolas Duvelleroy et de Marie Le Hériché, Jean-Pierre Duvelleroy part à Paris en 1825 [2]. Il ne tarde pas à se lancer dans la fabrication des éventails, art dans lequel il conquiert rapidement une grande notoriété. La maison qu'il a fondée se développe rapidement, au point de compter 1 200 ouvriers en 1837, selon Le Journal de Cherbourg. Il obtient la plus haute récompense lors de l'Exposition universelle de 1851 à Londres. Il ouvre bientôt une succursale dans cette ville.

Il se marie en 1854 avec Cécile Chamussy.

Il confie la direction de sa maison en 1877 à son fils Georges, né en 1856 [2].

Il écrit également des chansons.

Il est l'ami du peintre Jean-François Millet, dont il guide les premiers pas à Paris, de l'aquafortiste Félix Buhot et de l'écrivaine Henry Gréville [2].

Notes et références

  1. - Acte de naissance - Page 87/219 .
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Bruno Centorame, « Jean-Pierre Duvelleroy », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, tome 31, 1995