Jacques Villain : Différence entre versions

De Wikimanche

(création)
 
(carrière)
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
 
En [[1999]], il reçoit le prix Roberval grand public pour son livre ''À la conquête de la Lune : la face cachée de la compétition américano-soviétique''.
 
En [[1999]], il reçoit le prix Roberval grand public pour son livre ''À la conquête de la Lune : la face cachée de la compétition américano-soviétique''.
 +
 +
==Carrière professionnelle==
 +
Il fait ses études à [[Cherbourg]] pour devenir ingénieur d'études et de fabrication à la Délégation générale de l'armement <ref name=Cosmopif>« Les invités du Cosmopif : Jacques Villain », n° 18, 29 mars 2004, site internet du Cosmopif, consulté le 20 novembre 2012 [http://www.cosmopif.com/invites/invit_villain_j.htm ''(Lire en ligne)'']. </ref>. Il bifurque pour s'occuper des systèmes de guidage des missiles balistiques <ref name=Cosmopif/>. En [[1983]], il rejoint la Société européenne de propulsion et se consacre à la fusée ''Ariane'' <ref name=Cosmopif/>. En [[1997]], il devient directeur de la communication. En [[1998]], il est embauché à la Snecma, où il occupe la même fonction <ref name=Cosmopif/>.
  
 
==Ouvrages==
 
==Ouvrages==
Ligne 12 : Ligne 15 :
 
* ''Irons-nous vraiment un jour sur Mars ?'', éd. Vuibert, 2011
 
* ''Irons-nous vraiment un jour sur Mars ?'', éd. Vuibert, 2011
 
...
 
...
 +
 +
==Notes et références==
 +
<references />
  
 
{{DEFAULTSORT:Villain, Jacques}}
 
{{DEFAULTSORT:Villain, Jacques}}
 
[[Catégorie:Écrivain de la Manche]]
 
[[Catégorie:Écrivain de la Manche]]
 
[[Catégorie:Naissance à Coutances]]
 
[[Catégorie:Naissance à Coutances]]

Version du 20 novembre 2012 à 19:01

Jacques Villain, né à Coutances le 18 septembre 1947, est un écrivain de la Manche.

Il est un spécialiste de l'histoire de la conquête de l'espace.

En 1999, il reçoit le prix Roberval grand public pour son livre À la conquête de la Lune : la face cachée de la compétition américano-soviétique.

Carrière professionnelle

Il fait ses études à Cherbourg pour devenir ingénieur d'études et de fabrication à la Délégation générale de l'armement [1]. Il bifurque pour s'occuper des systèmes de guidage des missiles balistiques [1]. En 1983, il rejoint la Société européenne de propulsion et se consacre à la fusée Ariane [1]. En 1997, il devient directeur de la communication. En 1998, il est embauché à la Snecma, où il occupe la même fonction [1].

Ouvrages

  • L'Aventure millénaire des fusées, Presses Pocket, 1993
  • Baïkonour, la porte des étoiles, éd. Armand Colin, 1997
  • À la conquête de la Lune : la face cachée de la compétition américano-soviétique, éd. Larousse, 1998
  • 1957-2007 - 50 années d'ère spatiale, éd. Cépaduès, 2007
  • Irons-nous vraiment un jour sur Mars ?, éd. Vuibert, 2011

...

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Les invités du Cosmopif : Jacques Villain », n° 18, 29 mars 2004, site internet du Cosmopif, consulté le 20 novembre 2012 (Lire en ligne).