Différences entre versions de « Jacques Artur de La Villarmois »

De Wikimanche

(MeF + Non décédé à l'état civil)
(décès)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Fichier:Artur-villarmois1.jpg|thumb|right||Jacques Artur de La Villarmois.]]
 
[[Fichier:Artur-villarmois1.jpg|thumb|right||Jacques Artur de La Villarmois.]]
'''Jacques''' René Jean Baptiste '''Artur de La Villarmois''', né à [[Avranches]] le [[22 avril]] [[1748]], est un homme politique de la [[Manche]].
+
'''Jacques''' René Jean Baptiste '''Artur de La Villarmois''', né à [[Avranches]] le [[22 avril]] [[1748]], mort à Avranches le [[6 septembre]] [[1822]], est un homme politique de la [[Manche]].
  
 
Il est membre de la compagnie des chevau-légers de la garde du Roi de [[1765]] à [[1775]].
 
Il est membre de la compagnie des chevau-légers de la garde du Roi de [[1765]] à [[1775]].
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
[[Catégorie:Député de la Manche]]
 
[[Catégorie:Député de la Manche]]
 
[[Catégorie:Naissance à Avranches]]
 
[[Catégorie:Naissance à Avranches]]
 +
[[Catégorie:Décès à Avranches]]

Version du 2 décembre 2017 à 17:54

Jacques Artur de La Villarmois.

Jacques René Jean Baptiste Artur de La Villarmois, né à Avranches le 22 avril 1748, mort à Avranches le 6 septembre 1822, est un homme politique de la Manche.

Il est membre de la compagnie des chevau-légers de la garde du Roi de 1765 à 1775.

En 1774, il obtient le droit de siéger aux États de Bretagne.

Il est élu député de la Manche le 30 mars 1789, au titre de la noblesse.

Arrêté avec sa femme à Amiens, il est emprisonné et envoyé par Jean-Baptiste Lecarpentier devant le Tribunal révolutionnaire au sein de la « Fournée d'Avranches ». La chute de Robespierre lui évite la guillotine.

Lien externe