Henri Gourdier

De Wikimanche

Révision datée du 8 août 2022 à 16:48 par MomoBot (discussion | contributions) (Remplace DEFAULTSORT par CLEDETRI)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Henri Gourdier, né à Saint-Lô le 9 février 1908 et mort au camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin) le 20 mars 1944, est un déporté de la Manche.

Biographie

Le 25 novembre 1943, 56 Français, 4 Polonais et 1 Belge venant des prisons parisiennes sont regroupés dans un wagon cellulaire à la gare de l’Est. Parmi eux, Henri Gourdier quitte Paris vers le camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Ces déportés sont classés N.N. [1]. Parmi les autres déportés de ce transport se trouvent également les Manchois Caillard, Culeron, Laisney, Lepicq et Loison.

Le voyage dure une journée et les déportés sont incorporés au camp et y reçoivent les signes distinctifs que sont le matricule, le triangle rouge et les vêtements qui doivent être marquer des lettres NN.

Henri Gourdier se voit attribuer le numéro matricule 6274. Il intègre le kommando Kochem et y travaille pour le compte de la SS Führungsstab Kochem-Bruttig .

Il décède au camp de Natzweil-Struthof le 20 mars 1944.

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

Notes et références

  1. Nacht und Nebel = "Nuit et brouillard" - interprétation du signe N.N. accolé par l'administration SS à tout détenu désigné dès sa déportation.

Sources