Gilles Gosselin : Différence entre versions

De Wikimanche

m (màj)
(MeF)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Gilles Gosselin''',  né à [[Carnet]] {{année de naissance|en|1762}}, mort {{année de décès|en|1795}}, est une personnalité catholique de la [[Manche]].
+
'''Gilles Gosselin''',  né à [[Carnet]] {{année de naissance|en|1762}} et mort {{année de décès|en|1795}}, est une personnalité catholique de la [[Manche]].
  
 
==Abattu dans un champ==
 
==Abattu dans un champ==

Version actuelle datée du 10 novembre 2019 à 20:53

Gilles Gosselin, né à Carnet en 1762 et mort en 1795, est une personnalité catholique de la Manche.

Abattu dans un champ

Gilles Gosselin se fait prêtre à l’âge de 26 ans. Nommé vicaire dans sa paroisse natale, il s’exile à Jersey dès le début des troubles anti-religieux. Mais, attaché à sa terre, il revient à Carnet en 1793. Peu de temps après, en septembre, il est arrêté au Ferré et emprisonné à Fougères et au Mont-Saint-Michel.

Malade, il est libéré en janvier 1795. Mais, toujours considéré comme réfractaire, il doit continuer à se cacher. Très vite arrêté, il est conduit à Argouges en août de la même année. Sans autre forme de procès, l’abbé Gilles Gosselin est abattu au coin d’un champ en bordure de la route de Cogles.

Depuis 1854, une croix s’élève à sa mémoire près du lieu de son supplice. On l’appelle la "Croix Trincot".

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562