Félix Mesnil

De Wikimanche

Révision datée du 27 mai 2020 à 17:59 par MomoBot (discussion | contributions) (ajout modèle notes et references)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Félix Mesnil.
Félix Mesnil.

Félix Mesnil, né à Omonville-la-Petite le 12 décembre 1868, mort à Paris le 15 février 1938, est un zoologiste et un biologiste de la Manche.

Biographie

La tombe de Félix Mesnil à Omonville-la-Petite.

Félix Mesnil fait ses études au lycée de Cherbourg, puis au lycée Saint-Louis à Paris. Il est reçu à l'École polytechnique et à l'École normale supérieure. Il choisit cette dernière.

Bénéficiaire d'une bourse, il effectue un voyage d'études dans plusieurs grands laboratoires, à Munich, Prague, Iéna, Kiel, Utrecht, Amsterdam, Gand et Liège.

Il entre à l'Institut Pasteur en 1892 en qualité d'agrégé-préparateur. Il est secrétaire de Louis Pasteur (1892-1895). Il est chef du service de microbiologie coloniale de 1907 à sa mort. Il participe à la création de la Société de pathologie exotique, dont il est secrétaire général de 1908 à 1920, puis président de 1924 à 1928.

Spécialiste de parasitologie et de médecine coloniale, il effectue des recherches sur la maladie du sommeil dont il réussit à identifier l’agent vecteur et pathogène, le trypanosome africain inoculé à l’homme par la piqûre de la mouche tsé-tsé. Grâce à la découverte de ce parasite unicellulaire, Félix Mesnil a apporté une contribution décisive à la prophylaxie du fléau qui ravageait alors l’Afrique tropicale [1]

De 1896 à 1920, il consacre ses vacances à l'exploration des mares de l'anse Saint-Martin.

En 1898, il s'associe à une pétition publiée dans le quotidien L'Aurore, qui proteste contre les irrégularités commises pendant le procès du capitaine Dreyfus.

En 1903, il est de ceux qui fondent le Bulletin de l'Institut Pasteur.

En 1921, il est reçu à l'Académie des sciences.

En 1926, il est président de la Société zoologique de France.

Félix Mesnil est enterré au cimetière d'Omonville-la-Petite.

Hommage

Une rue de Cherbourg porte son nom.

Notes et références

  1. Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 1, éd. Eurocibles, Marigny]], 2001.


Lien externe