Différences entre versions de « Digue de Collignon »

De Wikimanche

(rachat)
(ajout modèle notes et references)
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
Le [[10 février]] [[2014]], Ports Normands Associés la rachètent à la Marine nationale, avec l'[[Île Pelée]] et la digue de l'Est <ref>Thierry Dubillot, « En rade de Cherbourg, l'État a vendu l'île Pelée », ''Ouest-France'', 11 février 2014. </ref>.
 
Le [[10 février]] [[2014]], Ports Normands Associés la rachètent à la Marine nationale, avec l'[[Île Pelée]] et la digue de l'Est <ref>Thierry Dubillot, « En rade de Cherbourg, l'État a vendu l'île Pelée », ''Ouest-France'', 11 février 2014. </ref>.
  
==Notes et références==
+
{{Notes et références}}
<references />
 
  
 
[[Catégorie:Port de Cherbourg]]
 
[[Catégorie:Port de Cherbourg]]
 
[[Catégorie:Tourlaville]]
 
[[Catégorie:Tourlaville]]

Version du 14 mai 2020 à 15:20

Vue du musoir.

La digue de Collignon est une défense maritime du port de Cherbourg, située à Tourlaville.

Elle constitue, à l'Est, la partie ultime de la digue de Cherbourg, fermant ainsi la rade de Cherbourg, en prolongeant la digue de l'Est, dont elle est séparée par la passe Cabart-Danneville.

Elle prend appui sur le rivage, au milieu de la plage de Collignon.

Le 10 février 2014, Ports Normands Associés la rachètent à la Marine nationale, avec l'Île Pelée et la digue de l'Est [1].

Notes et références

  1. Thierry Dubillot, « En rade de Cherbourg, l'État a vendu l'île Pelée », Ouest-France, 11 février 2014.