Cité de la Mer

De Wikimanche

Révision datée du 8 janvier 2018 à 19:00 par Teddy (discussion | contributions) (Sources : typo)

La Cité de la Mer est un équipement touristique de la Manche situé à Cherbourg-en-Cotentin, consacré au thème de l'exploration marine.

Elle est ouverte en 2002 et inaugurée en 2003 dans l'enceinte de l'ancienne gare maritime de Cherbourg.

Façade arrière.

Elle est titulaire du label Normandie qualité tourisme (au 1er mars 2015)[1].

Historique

L'idée d'un musée autour du Redoutable, premier sous-marin nucléaire français, date du lancement de son démantèlement, à la fin des années 1980. Olivier Stirn, président de la Communauté urbaine de Cherbourg (CUC), par ailleurs ministre du Tourisme, lance une étude pour la conception d'un tel musée [2]. Mais l'ampleur de la tâche décourage les élus. Quelques associations actives parviennent toutefois, en 1995, à faire inscrire par les conseils municipaux de l'agglomération, le transfert de compétence à la CUC pour la conception, la réalisation et la gestion d'un musée naval, au sein de la gare transatlantique.

Dès lors porté par Bernard Cauvin, président de la communauté urbaine de Cherbourg, et par Denez L'Hostis, directeur de la Cité de 1998 à 2007, le projet s'inscrit également dans la réhabilitation de l'ancienne gare maritime de René Levavasseur, plus grand monument « art déco » de France, confiée à l'architecte Jean-François Milou.

La Cité de la Mer, acteur de la vie touristique du Cotentin

Ouverte en 2002, la Cité de la Mer se veut un poumon touristique pour l'agglomération cherbourgeoise et pour le Cotentin. Après une phase de travaux visant la restauration des bâtiments de la gare maritime et l'arrivée des deux pièces de choix : le sous-marin nucléaire Le Redoutable et le bathyscaphe Archimède, le musée est ouvert au public. Dès son ouverture, il devient le second lieu touristique payant le plus visité de la Manche, après l'abbaye du mont Saint-Michel.

Un musée des abysses

CherbourgAquarium1.JPG

La Cité de la Mer invite à la découverte d’un monde méconnu, celui des profondeurs sous-marines et des abysses. Un univers habité d’animaux aux formes étranges, constitué de paysages désertiques traversés par d’impressionnantes montagnes volcaniques.

Les expositions permanentes mettent en scène l’odyssée sous-marine, depuis les grands pionniers de l’océanographie moderne, scaphandres aux pieds lourds, jusqu'aux robots télécommandés à la pointe de la technologie.

Dix-sept aquariums thématiques permettent au visiteur d'apprécier la richesse des océans et la diversité des comportements des espèces. L'un d'eux, « l'aquarium abyssal », qui reconstitue la vie foisonnante d’une faille tropicale, est l'aquarium le plus profond d’Europe (10,70 m que l'on peut admirer sur trois étages).

Un sous-marin ouvert au public

La Cité de la Mer accueille le plus grand sous-marin ouvert au public au monde, Le Redoutable.

La construction de sous-marins, intimement liée à Cherbourg par son arsenal, fait également partie des grands défis technologiques. La galerie des sous-marins, ainsi que le parcours de la poupe à la proue du Redoutable, est l’autre spécificité du lieu. La voix du commandant de bord nous guide dans ce bâtiment de 128 mètres de long, lancé en 1967 à l’arsenal de Cherbourg. Depuis 2007, il est possible de passer « sous le ventre du géant ».

Dans le hall d'entrée

Les visiteurs peuvent aussi voir dans le hall de la gare maritime, un canon remonté de l'épave du CSS Alabama, coulé au large de Cherbourg en 1864. Toujours dans le cadre de l'étude des grands fonds marins, le bathyscaphe Archimède, mis à disposition par le Musée national de la Marine, est exposé. La Comex a également offert cinq sous-marins d'exploration, qui ont pris place dans un espace dédié à l'entreprise.

Le mur des légendes

Le 12 octobre 2017, la Cité de la Mer inaugure le « mur des légendes » qui rend hommage aux plus grands explorateurs des abysses en présence de neuf d'entre eux [3].

Le bathyscaphe Archimède

Le bathyscaphe Archimède.

L'appareil est descendu à 9 545 m en 1962 dans la fosse des Kouriles [4]

L'espace Titanic

Au printemps 2011, la Cité de la Mer annonce la création en 2012 d'un espace dédié au Titanic, à l'occasion du centenaire du naufrage du paquebot [5]. « Les visiteurs pourront vivre l'unique et tragique traversée du paquebot via notamment les coursives reconstituées des 1re, 2e et 3e classe, et tenter de comprendre ce qui s'est passé avec des images inédites de l'épave », explique Bernard Cauvin, président de la Cité de la Mer[5]. L'espace couvrira 2 000 m² et sa réalisation coûtera 3,3 millions d'euros [5]. Treize grands musées internationaux collaborent à la réalisation de ce projet, entre autres le musée d'Ellis Island à New York (États-Unis)[6].

L'exposition permanente dédiée au Titanic ouvre en avril 2012. Elle couvre finalement 2 500 m² et demande une journée de visite. Elle retrace l'histoire de l'émigration européenne vers les États-Unis et permet de revivre l'escale du navire à Cherbourg et la traversée de l'Atlantique[6].

Fréquentation

La Cité de la Mer accueille 220 755 visiteurs en 2017, dont 32 500 étrangers [7] (223 113 en 2015 [8], 191 972 visiteurs en 2011, 189 830 en 2010 [9]). Un pic de fréquentation est enregistré en 2012 avec 271 488 visiteurs du fait de l'ouverture de l'espace Titanic [10].

Le 5 septembre 2012, elle accueille officiellement son 2 500 000e visiteur [11] et son 3 000 000e visiteur le 5 mai 2015 [12].

Chiffre d'affaires

En 2015, son chiffre d'affaires est de 4,7 millions d'euros [8], grâce à l'exposition d'objets remontés de l'épave du Titanic, à la sélection du musée dans l'émission Le monument préféré des Français et à une météo estivale maussade [10].

Effectifs

La Cité de la Mer emploie 47 personnes en 2015 [8].

Médiathèque

Consacrée au monde marin, la médiathèque est ouverte en novembre 2003. En 2013, elle propose 3 000 livres, 200 DVD et quelque 26 000 articles de presse [13].
En dix ans, elle a attiré 78 016 visiteurs [13].

Administration

  • Cité de la Mer : Gare maritime transatlantique, 50100 Cherbourg-Octeville
  • Tél : 02 33 20 26 69 / Fax : 02 33 20 26 27
  • Courriel : information@citedelamer.com

Horaires et tarifs

Le site est ouvert de 10 h à 18 h. En juillet et août, de 9 h 30 à 19 h. Selon la période (vacances scolaires, saison touristique, etc.), le musée ouvre de 9 h 30 à 18 h ou de 9 h 30 à 18 h 30.

Fermeture en janvier, les lundis de mars, novembre et décembre sauf vacances scolaires et 25 décembre.

Fermeture des caisses 1 h 30 avant la fermeture du musée.

Tarifs 2015 : adultes 18 €, 5-17 ans et étudiants 13 €, gratuit pour les moins de 5 ans. Audio-guide 3 €.

Notes et références

  1. Carte des établissements labellisés 2015, Normandie qualité tourisme, 2015.
  2. Le Monde, 1er mars 1989.
  3. Julien Munoz, « Les plus grands explorateurs marins honorés à la Cité de la Mer », La Presse de la Manche, 13 octobre 2017.
  4. Jean-Dominique Merchet, « Cherbourg : la mémoire de l'eau », Libération, 13 septembre 2002. [1].
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 AFP, 16 mai 2011, 17 h 18.
  6. 6,0 et 6,1 Dépliant de la Cité de la Mer, 2012.
  7. Ouest-France, 8 janvier 2018.
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 « 2015, année exceptionnelle pour la Cité de la mer », Ouest-France, 14 janvier 2016.
  9. « 2011, année creuse à la Cité de la mer », Ouest-France, 9 juillet 2012.
  10. 10,0 et 10,1 « 223 117 visiteurs en 2015 », La Presse de la Manche, 5 janvier 2016.
  11. Thierry Dubillot, « Cité de la mer : 2,5 millions de visiteurs », Ouest-France, 6 septembre 2012.
  12. Ouest-France, 7 mai 2015.
  13. 13,0 et 13,1 « La médiathèque souffle ses dix bougies », Ouest-France, 8 novembre 2013.

Sources

  • René Moirand, « La deuxième vie du Redoutable », Cols bleus n° 2395, 10 mai 1997 (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe