Charles Frémine : Différence entre versions

De Wikimanche

m (ajout information (odonymie))
m (réorganisation mineure)
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
 
Il est souvent associé à son frère [[Aristide Frémine]] ([[1837]]-[[1897]]).
 
Il est souvent associé à son frère [[Aristide Frémine]] ([[1837]]-[[1897]]).
 
Une statue de Robert Delalande, inaugurée en [[1929]] à Bricquebec, le représente avec son frère et le sculpteur [[Armand Le Véel]] ([[1821]]-[[1905]]).
 
  
 
== Œuvres==
 
== Œuvres==
Ligne 22 : Ligne 20 :
 
== Hommages ==
 
== Hommages ==
  
Un certain nombre de noms de voies de communes de la Manche commémorent Charles (et Aristide) Frémine :
+
Une statue de Robert Delalande, inaugurée en [[1929]] à Bricquebec, le représente avec son frère et le sculpteur [[Armand Le Véel]] ([[1821]]-[[1905]]).
 +
 
 +
En outre, deux noms de voies de communes de la Manche commémorent Charles et Aristide Frémine :
  
 
* ''Rue des Frères Frémine'' à [[Bricquebec]].
 
* ''Rue des Frères Frémine'' à [[Bricquebec]].

Version du 18 mars 2009 à 17:10

Charles Frémine, écrivain, est né en 1841 à Bricquebec et décédé le 10 juin 1906 à Mortain.

Il a aussi été journaliste. Il est notamment l'auteur de Floréal et de Promenades et rencontres.

Il est souvent associé à son frère Aristide Frémine (1837-1897).

Œuvres

  • Floréal, Paris, Alphonse Lemerre, 1870
  • Armand Le Bailly, Sandoz et Fischbacher, 1877
  • Vieux airs et jeunes chansons, Lemerre, 1884
  • Les Français dans les îles de la Manche (avec Aristide Frémine), Picard & Kahn, 1888
  • Banquet d'automne, Lemerre, 1890
  • Poésies : Floréal, Chansons, d'été, Bouquet d'automne, Société d'éditions littéraires et artistiques, 1900
  • La Chanson du pays - Récits normands, librairie Furne, 1893, réédition Arnaud-Bellée, 1973
  • Poésies : comptines et chansons pour Noël, Gallimard, 1988
  • Contes et histoires de Normandie, Pocket, 2001
  • Cristi Badet, Cahiers culturels de la Manche
  • Au pays de J.-F. Millet (Gruchy-Barbizon 1814-1875), sd

Hommages

Une statue de Robert Delalande, inaugurée en 1929 à Bricquebec, le représente avec son frère et le sculpteur Armand Le Véel (1821-1905).

En outre, deux noms de voies de communes de la Manche commémorent Charles et Aristide Frémine :

Bibliographie

  • Pierre Leberruyer, « À l'occasion du 100e anniversaire de la mort du poète et conteur Charles Frémine », Revue du département de la Manche, n° 196, 2007

Liens externes