Différences entre versions de « Château de la Chesnée »

De Wikimanche

(carte et image)
m (typo)
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
On trouve à l'intérieur du château une belle cheminée Renaissance, qui porte les armoiries de trois anciens propriétaires : les Simon, les Mouton du manoir et les Maupéou d'Ableiges <ref name=RN1/>.
 
On trouve à l'intérieur du château une belle cheminée Renaissance, qui porte les armoiries de trois anciens propriétaires : les Simon, les Mouton du manoir et les Maupéou d'Ableiges <ref name=RN1/>.
  
Pendant la [[première Guerre mondiale]], en septembre [[1914]], les propriétaires, M. et Mme Le Marchand, mettent leur demeure à disposition de l'armée afin de créer un centre de soins, l'HB11bis (HB=Hôpital Bénévole), où de nombreux soldats français et belges passeront leur convalescence <ref>Guy de Boisguilbert, « L'ambulance du château de La Chesnée à Rauville-la-Bigot », ''[[La Voix du donjon]]'', n° 18-19, automne-hiver 1998.</ref>.
+
Pendant la [[Première Guerre mondiale]], en septembre [[1914]], les propriétaires, M. et Mme Le Marchand, mettent leur demeure à disposition de l'armée afin de créer un centre de soins, l'HB11bis (HB=Hôpital Bénévole), où de nombreux soldats français et belges passeront leur convalescence <ref>Guy de Boisguilbert, « L'ambulance du château de La Chesnée à Rauville-la-Bigot », ''[[La Voix du donjon]]'', n° 18-19, automne-hiver 1998.</ref>.
  
 
==Situation==  
 
==Situation==  

Version du 26 janvier 2021 à 12:17

Vue ancienne.

Le château de la Chesnée est une demeure historique de la Manche située à Rauville-la-Bigot.

Il est construit au XVe siècle par Pierre Simon, sieur de la Chesnée [1].

Il comporte à l'origine quatre tours qui marquent ses extrémités. Il n'en reste plus que trois aujourd'hui.

Il passe de branche en branche par succession ou par alliance mais reste dans la même famille [1]. En plus des Simon, on trouve les Dutertre, les Lucas de Couville, les Lemarchand et les Le Pesant de Boisguilbert depuis 1922 [2].

Il est remanié au XIXe siècle. Le donjon s'est écroulé et est rasé.

On trouve à l'intérieur du château une belle cheminée Renaissance, qui porte les armoiries de trois anciens propriétaires : les Simon, les Mouton du manoir et les Maupéou d'Ableiges [1].

Pendant la Première Guerre mondiale, en septembre 1914, les propriétaires, M. et Mme Le Marchand, mettent leur demeure à disposition de l'armée afin de créer un centre de soins, l'HB11bis (HB=Hôpital Bénévole), où de nombreux soldats français et belges passeront leur convalescence [3].

Situation

RauvilleBigot-chateauChesnée1.jpg
Chargement de la carte...

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Les remparts de Rauville-la-Bigot », Remparts de Normandie, site internet (lire en ligne).
  2. « Château de la Chesnée à rauville-la-Bigot », Cotentine, site internet (lire en ligne).
  3. Guy de Boisguilbert, « L'ambulance du château de La Chesnée à Rauville-la-Bigot », La Voix du donjon, n° 18-19, automne-hiver 1998.

Lien interne