Bataille de Saint-James (1795)

De Wikimanche

Révision datée du 26 avril 2021 à 18:23 par Yane (discussion | contributions) (+ cat)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La bataille de Saint-James est un épisode de la chouannerie dans la Manche, qui a lieu le 4 décembre 1795 à Saint-James.

La bataille

Le 4 décembre 1795, Les garnisons républicaines d'Avranches et de Pontorson, bientôt rejointe par la garnison de Saint-James, attaquent la colonne chouanne de Louis-François Dauguet et la mette en fuite.

Pendant ce temps, partie de Poilley, l'armée royaliste arrive à Saint-James en début d'après-midi, où elle constate l'absence d'une forte défense du fort [1]. Son chef Aimé Picquet du Boisguy décide de profiter des circonstances et passe à l'attaque [1]. Il prend le contrôle du fort et fait prisonniers tous les républicains qui se trouvent là, souvent blessés ou malades, une trentaine selon les républicains [1], une centaine selon les chouans [2].

Fiers de leur victoire, les républicains rentrent le soir au fort de Saint-James, où ils espèrent être reçus avec les honneurs. Mais les chouans les attendent de pied ferme, et, profitant de l'effet de surprise, les mettent en déroute [2].

Solidement implantés dans le fort, les chouans gardent le contrôle de Saint-James jusqu'à la paix de juillet 1796 [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Félix Jourdan, La Chouannerie dans l'Avranchin, 1907-1908 (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 Toussaint du Breil de Pontbriand, Mémoires du colonel de Pontbriand, éd. Plon, 1897.

Articles connexse