Armand Royer

De Wikimanche

Révision datée du 23 mars 2019 à 10:35 par Larayevire (discussion | contributions) (MeF)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Armand Royer.

Armand Royer, né à Pontivy (Morbihan) le 17 mai 1842 [1] et mort en 1910, est une personnalité artistique de la Manche, violoniste et peintre de son état.

Fils d'Armand Royer, photographe et peintre, et de Létitia Radelliff, Armand Royer naît à Pontivy, où son père est professeur de dessin au collège royal de cette ville [1].

Alors qu'il est adolescent, il rencontre le violoniste hongrois Édouard Remenyi, qui décèle chez lui de remarquables qualités et l'encourage à poursuivre l'étude du violon [2]. Armand Royer l'écoute et rejoint le Conservatoire national de Paris [2].

Il exerce à Valognes de 1872 à 1910, où il donne des cours [2]. Il a également des élèves à Cherbourg et à Carentan. Il donne également des récitals dans toute la région.

Le 10 novembre 1876, il se marie avec Marie Villoteau, une jeune pianiste, devenue veuve l'année précédente [2]. Le couple habite le Broc, sur la route de Sottevast [2].

Il est l'ami de l'écrivain Jules Barbey d'Aurevilly et du peintre Félix Buhot. En 1886, l'écrivain lui dédie le volume de ses Sensations d'art [2].

Bibliographie

  • Pierre Leberruyer, Le violoniste valognais Armand Royer », Revue de la Manche, n° 175, avril 2002

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 AD56, NMD Pontivy, année 1842, acte de naissance n° 107 (voir en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 « Armand Royer, le violoniste valognais, ami de Barbey d'Aurevilly », La Presse de la Manche, 23 septembre 2001.