Antoine de Garaby de La Luzerne : Différence entre versions

De Wikimanche

(Création)
 
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
'''Antoine de Garaby''', sieur de Pierrepont, '''de la Luzerne''' et d’Étienville, né le 28 octobre [[1617]] à [[Montchaton]] et mort le 4 juillet [[1679]] à L'Isle-Marie, est un moraliste.
 
'''Antoine de Garaby''', sieur de Pierrepont, '''de la Luzerne''' et d’Étienville, né le 28 octobre [[1617]] à [[Montchaton]] et mort le 4 juillet [[1679]] à L'Isle-Marie, est un moraliste.
  
Il étudie à Caen avec Antoine Halley. Il est décrit comme « une sorte de Montaigne normand ». Il est l’auteur de poésies françaises et latines et de satires.
+
Il est décrit comme « une sorte de Montaigne normand ». Il est l’auteur de poésies françaises et latines et de satires.
  
Lié avec Brébeuf, Voiture, Chapelain et Ménage, il a été un membre fondateur de l’Académie royale des Belles-Lettres de Caen.
+
Il es un des membres fondateurs de l’Académie royale des Belles-Lettres de Caen.
  
 
===Œuvres===
 
===Œuvres===

Version du 17 avril 2009 à 14:40

Antoine de Garaby, sieur de Pierrepont, de la Luzerne et d’Étienville, né le 28 octobre 1617 à Montchaton et mort le 4 juillet 1679 à L'Isle-Marie, est un moraliste.

Il est décrit comme « une sorte de Montaigne normand ». Il est l’auteur de poésies françaises et latines et de satires.

Il es un des membres fondateurs de l’Académie royale des Belles-Lettres de Caen.

Œuvres

  • Satires inédites, Éd. et intr. Eugène de Robillard de Beaurepaire, Rouen, E. Cagniard, 1888
  • Eminentissimi cardinalis dvcis Richelii elogium funebre, Parisiis, pr. P. Targa, 1642, 1642
  • Sentiments chrétiens, politiques et moraux. Maximes d’état et de religion illustrées de paragraphes selon l’ordre des quadrins, Caen, Thomas Jolly ; Paris, Targa, 1641
  • Les Essais poëtiques, Paris, Veuve François Targa, 1642
  • Miscellanea, Cadomi, Apud Marinvm Yvon, 1663