Différences entre versions de « Albert Hüe »

De Wikimanche

(N)
 
(Liens)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
Il suit un cursus scientifique puis s'engage dans une carrière littéraire. Auteur de critiques d'art dans des journaux parisiens. Il publie ''Zanetta'' (1879), ''Ninon'' (poème, 1880), ''Lazare'' (poème, 1881), ''Vieilles histoires'' (nouvelles en prose) et ''Calvaire d'amour'' (poésies)<ref name=Gubernatis>Angelo De Gubernatis, ''Dictionnaire international des écrivains du jour'', volume 2, 1888-1891</ref>.  
 
Il suit un cursus scientifique puis s'engage dans une carrière littéraire. Auteur de critiques d'art dans des journaux parisiens. Il publie ''Zanetta'' (1879), ''Ninon'' (poème, 1880), ''Lazare'' (poème, 1881), ''Vieilles histoires'' (nouvelles en prose) et ''Calvaire d'amour'' (poésies)<ref name=Gubernatis>Angelo De Gubernatis, ''Dictionnaire international des écrivains du jour'', volume 2, 1888-1891</ref>.  
  
En 1883, il fonde l'Académie normande, Société des Lettres et Beaux-Arts de Normandie, à [[Carentan]]. Cette société littéraire organise des concours annuels et deux remarquables expositions de Beaux-Arts à Trouville (1883) et [[Cherbourg]] (1884). Il dirige l'organe mensuel de cette société, ''[[La Revue normande]]''<ref name=Gubernatis/>.
+
En [[1883]], il fonde l'Académie normande, Société des Lettres et Beaux-Arts de Normandie, à [[Carentan]]. Cette société littéraire organise des concours annuels et deux remarquables expositions de Beaux-Arts à Trouville (1883) et [[Cherbourg]] (1884). Il dirige l'organe mensuel de cette société, ''[[La Revue normande]]''<ref name=Gubernatis/>.
  
En 1886 et 1887, il tient deux conférences à la Sorbonne, sur « Les Réformes de l'impôt foncier » et « L'Établissement du crédit agricole en France »<ref name=Gubernatis/>.
+
En [[1886]] et [[1887]], il tient deux conférences à la Sorbonne, sur « Les Réformes de l'impôt foncier » et « L'Établissement du crédit agricole en France »<ref name=Gubernatis/>.
  
== Notes et références ==
+
{{Notes et références}}
<references />
 
  
 
{{DEFAULTSORT:Hue, Albert}}
 
{{DEFAULTSORT:Hue, Albert}}

Version du 2 décembre 2018 à 23:04

Albert Hüe, né à Carentan en 1854, est une personnalité littéraire de la Manche.

Biographie

Il suit un cursus scientifique puis s'engage dans une carrière littéraire. Auteur de critiques d'art dans des journaux parisiens. Il publie Zanetta (1879), Ninon (poème, 1880), Lazare (poème, 1881), Vieilles histoires (nouvelles en prose) et Calvaire d'amour (poésies)[1].

En 1883, il fonde l'Académie normande, Société des Lettres et Beaux-Arts de Normandie, à Carentan. Cette société littéraire organise des concours annuels et deux remarquables expositions de Beaux-Arts à Trouville (1883) et Cherbourg (1884). Il dirige l'organe mensuel de cette société, La Revue normande[1].

En 1886 et 1887, il tient deux conférences à la Sorbonne, sur « Les Réformes de l'impôt foncier » et « L'Établissement du crédit agricole en France »[1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Angelo De Gubernatis, Dictionnaire international des écrivains du jour, volume 2, 1888-1891