Différences entre versions de « Adrien Girettes »

De Wikimanche

(état-civil + ref mdh)
(Catégorisation + MeF)
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
  
 
{{DEFAULTSORT:Girettes, Adrien}}
 
{{DEFAULTSORT:Girettes, Adrien}}
 +
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Biographie]]
 +
[[Catégorie:Combattant de la Seconde Guerre mondiale]]
 +
[[Catégorie:Décès à 21 ans]]
 
[[Catégorie:Résistant de la Manche]]
 
[[Catégorie:Résistant de la Manche]]
[[Catégorie:Combattant de la Seconde Guerre mondiale]]
 

Version actuelle datée du 31 octobre 2020 à 15:14

Adrien Jules Joseph Girettes, né à Tourlaville le 28 février 1923 [1] et mort à Bussières-Poitevine (Haute-Vienne) le 12 juin 1944 [1], fusillé par les allemands, est un résistant et combattant de la Seconde Guerre mondiale de la Manche, « Mort pour la France ».

Un héros du maquis

Pour échapper au Service du travail obligatoire (STO), Adrien Girettes va se réfugier en Charente-Maritime et s’engage dans la Résistance dans un maquis FTPF de Châteauponsac (Haute-Vienne) [2].

Alors que son groupe tend une embuscade pour retarder un convoi allemand en route vers la Normandie, il est fait prisonnier et emmené à Bussières-Poitevine [2]. Après avoir été longuement torturé, il est abattu le 12 juin 1944 sans avoir révélé l’emplacement de son groupe [2].

Hommage

Tourlaville lui a rendu hommage en septembre 1946 en donnant son nom à la rue du Moulin.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Fiche mémoire des hommes », Base des militaires décédés au cours de la Seconde Guerre mondiale, site internet
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.